LES FORMATIONS EN TITRE PRO ET TITRE HOMOLOGUE

Formations possibles en contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation et CPF...

MISE A JOUR 03/2020

TITRE PRO CUISINIER/CUISINIERE

11 MOIS Formation gratuite en contrat d'apprentissage et pro. 

Taux de réussite 2019 100 %.

Taux d'insertion 90 %.

Formation de 400 heures par an.

Le cuisinier, la cuisinière réalise des productions culinaires et assure leur présentation dans le but de satisfaire la clientèle. La qualité de sa prestation contribue à véhiculer une image positive de l’entreprise.  A partir des instructions reçues de son supérieur hiérarchique, le cuisinier exécute avec rigueur et minutie les techniques culinaires adaptées à la réalisation des entrées, des plats chauds, des légumes et des desserts de restaurant. En fonction de la recette ou de l’effet recherché, il identifie les épices, les aromates ou les condiments et assaisonne les préparations. Au moment du service, il fait preuve d’organisation, de rigueur et d’efficacité pour répondre aux annonces et envoyer les plats dans le temps imparti. Il contrôle leur qualité gustative et les dresse en accordant un soin particulier à la décoration et à la netteté des présentations.  Lors de la préparation de banquets ou en restauration collective, il met en oeuvre des techniques spécifiques aux productions en quantité.  Le cuisinier contrôle quotidiennement l’état de ses stocks et en informe sa hiérarchie. Lors de la réception, il contrôle les quantités et la qualité des marchandises et les range.  Il effectue l’ensemble de ces opérations en appliquant les bonnes pratiques d’hygiène et en respectant les consignes de sécurité au travail. Il organise son travail en fonction de la production à effectuer et maintient son poste de travail propre et ordonné. Il lutte contre le gaspillage alimentaire et veille à limiter ses consommations d’eau, de gaz et d’électricité.  En fonction de la taille de la structure, le cuisinier travaille seul ou en équipe sous la responsabilité du chef. Il communique avec les équipes de salle et de cuisine. Il est amené échanger en anglais avec ses collègues et avec la clientèle. Le cuisinier représente l’établissement en portant la tenue réglementaire et en adoptant une posture appropriée. Il pourra être amené à superviser un personnel moins expérimenté.  L’emploi s'exerce dans des établissements de type traditionnel tels que des restaurants gastronomiques ou à thème, dans des brasseries, dans la restauration rapide, chez des traiteurs, dans des établissements de type collectif tels que des restaurants d'entreprise, scolaires ou dédiés à la santé, ou dans la restauration mobile telle que sur des bateaux, dans les trains et à domicile. Suivant le type de restauration, le cuisinier est en contact direct avec la clientèle.  Il travaille en station debout prolongée, assure de fréquentes allées et venues, la manutention de charges, et est fréquemment exposé à la chaleur, parfois au froid. Au cours de son service, il est soumis à des périodes d'activité soutenue dites "coup de feu". L’emploi s’exerce en horaires de jour comme de soirée, en continu ou avec coupure et souvent les dimanches et jours fériés. Il offre de nombreuses possibilités de mobilités au national et à l’international.

 

Cette formation d’une durée de 11 mois est alternée par des sessions en centre de Formation et des périodes en entreprise en cohérence avec les objectifs de la formation. Le rythme d’alternance est de 1 semaine au centre de formation pour trois semaines en entreprise (sauf 2 semaines en fin de cursus).
 
12 alternances d’une semaine au centre de formation sont donc planifiées dans l’année pour une durée totale de 400 heures par an au centre de formation.
 
Méthodes pédagogiques : cour en présentiel, enseignement individualisé, Elearning pour certaines matières, une validation tout au long du parcours d’accompagnement.  Le titre professionnel « Cuisinier » (arrêté de spécialité du 13/11/2013) comportait quatre activités. Sa version 2019 présente trois activités :

 

❶  Préparer, cuire et dresser des entrées froides et chaudes En fonction des consignes de production, il procède au déconditionnement et au déboitage des produits. Il épluche puis nettoie et désinfecte les fruits et légumes selon le protocole en vigueur dans l’établissement. A partir des instructions reçues de son supérieur hiérarchique, il met en oeuvre les techniques de base avec rigueur et minutie. Il taille les fruits et les légumes, découpe les viandes et les poissons, réalise les pâtes et appareils, confectionne les sauces et les potages. Le cuisinier mène les cuissons en utilisant les matériels appropriés. Il goûte et, le cas échéant, intervient sur les textures, rectifie les assaisonnements et renforce les saveurs en affinant les dosages d’épices, d’aromates ou de condiments. Il accorde un soin particulier à la décoration et à la netteté des présentations. Il dresse et envoie rapidement les entrées froides ou chaudes pour préserver leur température.  Le cuisinier effectue l’ensemble des opérations dans le respect des bonnes pratiques d’hygiène et des consignes de sécurité au travail. Il organise son travail en fonction de la nature et de la quantité de la production et maintient son poste de travail propre et ordonné. Au moment du service, il répond aux annonces de l’aboyeur et envoie la production dans le temps imparti. Le cuisinier contrôle quotidiennement l’état de ses stocks et en informe sa hiérarchie. Lors de la réception, il contrôle les quantités et la qualité des marchandises et les range selon les règles en vigueur dans l’établissement.  Il lutte contre le gaspillage alimentaire et veille à limiter ses consommations d’eau, de gaz et d’électricité. Il trie les déchets. Le cuisinier travaille sous la responsabilité de son supérieur hiérarchique. Il communique avec les équipes de salle, de cuisine et est amené à s’exprimer en anglais avec ses collègues ou la clientèle.  L’activité s’exerce en restauration commerciale. Le port de la tenue réglementaire est exigé. Les opérations de prétraitement sont effectuées dans la zone dédiée. La préparation et le dressage s’effectuent au poste des entrées.

 

Préparer, cuire et dresser des plats au poste chaud En fonction des consignes de production Il procède au déconditionnement et au déboitage des produits. Il met en oeuvre les techniques de base avec rigueur et minutie. Il épluche, puis nettoie et désinfecte les fruits et légumes selon le protocole en vigueur dans l’établissement. Il habille les viandes, volailles, poissons et crustacés. Il réalise les fonds, les marinades, les farces et confectionne les pâtes et appareils nécessaires à l’élaboration des plats chauds et de leurs accompagnements. Il exécute les modes de cuissons des viandes, volailles et poissons avec précision pour assurer les productions demandées. Il élabore les garnitures d’appellation, les sauces et les légumes d’accompagnement.  Au moment du service, il procède aux cuissons minute et termine les sauces. Il renforce les saveurs en affinant les dosages d’épices, d’aromates ou de condiments. Il goûte, et le cas échéant rectifie les liaisons et les assaisonnements. Il accorde un soin particulier à la décoration et à la netteté des présentations. Il dresse et envoie rapidement pour préserver la chaleur des aliments.  A l’occasion de banquet en restauration traditionnelle ou à son poste de travail en restauration collective, Il met en oeuvre des techniques spécifiques pour les productions en quantité. Il applique les procédés de fabrication définis et respecte les barèmes de température et d’assaisonnement. 

 

Préparer, cuire et dresser des desserts de restaurant A partir des consignes de production, il procède au déconditionnement et au déboîtage des produits. Il épluche puis nettoie et désinfecte les fruits selon le protocole en vigueur dans l’établissement. Il met en oeuvre les techniques de base avec rigueur et minutie. Il taille les fruits. A partir de grammages précis, Il élabore les pâtes et crèmes de base et confectionne les sauces et les coulis. Il veille à l’équilibre des saveurs tout en limitant les apports en sucre et en matières grasses. Il mène les cuissons avec précision. Il termine les crèmes en ajustant leur texture et leur gout selon l’effet recherché. Il assemble les desserts avec soin et dextérité et les décore harmonieusement. Il dresse au plat ou à l’assiette en respectant les standards de la profession.  Le cuisinier effectue l’ensemble des opérations dans le respect des bonnes pratiques d’hygiène et des consignes de sécurité au travail. Il organise son travail en fonction de la nature et de la quantité de la production et maintient son poste de travail propre et ordonné. Au moment du service, il répond aux annonces de l’aboyeur et envoie la production dans le temps imparti. Le cuisinier contrôle quotidiennement l’état de ses stocks et en informe sa hiérarchie. Lors de la réception, il contrôle les quantités et la qualité des marchandises et les range.

 

Pré requis : Niveau scolaire classe de troisième conseillé. Motivation pour les métiers de la restauration. Aptitude pour le travail en équipe et aucune contre-indication médicale.

 

Matières dispensées :

 

Travaux pratiques de cuisine et pâtisserie + module cuisine et produits du terroir + cuisine alternative et cuisine allégée

Technologie culinaire

Développement durable et cuisine raisonnée

Communication et accueil client

Sciences appliquées et méthode HACCP 3

Prévention sécurité environnement                                                              + module sauveteur secouriste du travail 

Gestion des approvisionnements

Outils numériques du métier

Connaissance de l’entreprise et de son environnement,                              connaissance du secteur

Arts appliquées

Accompagnement du dossier professionnel.

 

Les compétences des candidats sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

 

Remplir un dossier de candidature

DOSSIER DE CANDIDATURE
DOSSIER_DE_CANDIDATURE_2021_CFA_TRAJECTO[...]
Document Adobe Acrobat [1.0 MB]
CFA TRAJECTOIRE MME FORTIER
PLACE FRANCOIS RABELAIS
78280 Guyancourt
Téléphone : 01 30 96 12 35 01 30 96 12 35
Fax :
Adresse email :

TITRE PRO AGENT/AGENTE DE RESTAURATION

7 MOIS Formation gratuite en contrat d'apprentissage et pro. 

Taux de réussite 2019 100 %.

Taux d'insertion 90 %.

Formation de 400 heures par an.

 

L'agent (e) de restauration effectue la réception des matières premières et réalise les premiers traitements des produits alimentaires. Il (elle) assemble et accommode diverses gammes de produits. Il (elle) dresse, en les valorisant, des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations de type « snacking ». L'agent (e) de restauration assure l'agencement de la salle à manger, l'approvisionnement des différents comptoirs et le service des plats chauds. Dans le respect des consignes de l'entreprise et en appliquant les règles d'hygiène et de sécurité alimentaires conformément aux principes de la démarche HACCP, il (elle) prépare des mets simples froids et chauds (hors-d'œuvre, entrées chaudes, desserts, préparations de type « snacking ») et réalise des cuissons en se conformant à des normes de réalisation (quantité, composition, présentation). L'agent (e) de restauration assure la distribution des productions culinaires aux différents linéaires et comptoirs froids et chauds du self-service. Il (elle) remet en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA) et effectue des cuissons au gril et à la friteuse.  Il (elle) enregistre le contenu des plateaux et des préparations de type « snacking » et procède à l'encaissement. Il (elle) effectue le lavage de la batterie de cuisine et de la vaisselle et le nettoyage des différents postes. L'agent (e) de restauration travaille en équipe sous la responsabilité d'un chef de production ou d'un chef de cuisine. Il (elle) est également en contact direct avec la clientèle lors du service. Cet emploi s'exerce aussi bien en restauration commerciale que sociale : en cafétéria, en restaurant d'entreprise, en collectivité, en restauration rapide, en restaurant à thème, dans des chaînes hôtelières, en petite restauration traditionnelle et en brasserie. Le niveau sonore de l'environnement de travail peut être élevé. L'agent (e) de restauration est confronté (e) à des températures basses ou élevées. Il (elle) peut être soumis (e) à des périodes d'activité soutenue et de saisonnalité. L'amplitude horaire peut être importante. La nature, la fréquence et la durée des tâches de l'agent (e) de restauration sont déterminées à l'avance par la hiérarchie et peuvent varier d'un établissement à l'autre.

 

1. Préparer en assemblage des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations de type «snacking ». Préparer les matières premières alimentaires destinées à la transformation.
Réaliser l'assemblage et le dressage des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations.

2. Réaliser des grillades et remettre en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA) Effectuer la remise en température des PCEA.
Assurer une production culinaire au poste grillade.

3. Accueillir les clients et distribuer les plats en restauration self-service.  Effectuer la mise en place de la salle à manger du self-service.
Réaliser la mise en place de la distribution et assurer le service aux postes froids et chauds.
Enregistrer le contenu des plateaux et des préparations de type et effectuer l'encaissement.

4. Réaliser le nettoyage de la batterie de cuisine et le lavage en machine de la vaisselle. Assurer le nettoyage de la batterie de cuisine et assurer la conduite du lavage.

 

Les métiers ciblés : aide de cuisine, aide de service, aide d'entretien, équipier, agent polyvalent de restauration collective autogérée ou concédée dans les structures publiques, privées, associatives, agent de restauration commerciale, en libre-service, en restauration collective.

 

❶ Préparer en assemblage des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations de type «snacking ». Préparer les matières premières alimentaires destinées à la transformation. Réaliser l'assemblage et le dressage des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations.

 

❷ Réaliser des grillades et remettre en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA). Effectuer la remise en température des PCEA. Assurer une production culinaire au poste grillade.

 

❸ Accueillir les clients et distribuer les plats en restauration self-service.  Effectuer la mise en place de la salle à manger du self- Effectuer la mise en place de la salle à manger du self-service. Réaliser la mise en place de la distribution et assurer le service aux postes froids et chauds. Enregistrer le contenu des plateaux et effectuer l'encaissement.

 

❹ Réaliser le nettoyage de la batterie de cuisine et le lavage en machine de la vaisselle.  Assurer le nettoyage de la batterie de cuisine.

 

Les compétences des candidats sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

TITRE PRO RECEPTIONNISTE

8 MOIS Formation gratuite en contrat d'apprentissage et contrat pro

Taux de réussite 2019 100 %.

Taux d'insertion 90 %.

Formation de 400 heures par an.

Le (la) réceptionniste en hôtellerie accueille les clients, y compris en anglais, au service de la réception. Il (elle) analyse leurs besoins et leur propose les prestations et services de l'établissement. Ses conseils et son argumentation commerciale permettent d'orienter la décision d'achat des clients et contribuent à l'optimisation du chiffre d'affaires. Il (elle) enregistre les réservations et gère les dossiers clients. Il (elle) prépare le séjour des clients. Le (la) réceptionniste en hôtellerie accueille les clients, y compris en anglais, au service de la réception. Il (elle) analyse leurs besoins et leur propose les prestations et services de l'établissement. Ses conseils et son argumentation commerciale permettent d'orienter la décision d'achat des clients et contribuent à l'optimisation du chiffre d'affaires. Il (elle) enregistre les réservations et gère les dossiers clients. Il (elle) prépare le séjour des clients en collaboration avec les autres services de l'établissement. Lors de l'arrivée des clients, il (elle) leur donne accès aux prestations choisies et les renseigne sur le fonctionnement de l'établissement. Durant le séjour, il (elle) les renseigne et les conseille sur l'offre et l'environnement touristique local et les accompagne dans l'organisation de leurs séjours. A partir des relevés d'activité des différents services, il (elle) met à jour régulièrement les comptes clients. Lors du départ des clients, il (elle) remet la facture et procède à l'encaissement. Il (elle) respecte les mesures définies par l'établissement pour l'application de la politique de responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE) et veille à la sécurité de l'établissement, des personnes et des biens dans la limite de ses attributions. Avant de clôturer la journée d'exploitation, le (la) réceptionniste en hôtellerie vérifie l'exactitude des données des comptes clients et du journal de caisse. Il (elle) actualise les principaux ratios et indicateurs d'activité du service de la réception pour permettre la mise à jour du tableau de bord de production. Il (elle) sauvegarde les données et édite les rapports de clôture. A partir des consignes de sa hiérarchie, il (elle) diffuse des informations intra et interservices. Il (elle) rédige des courriers et des courriels destinés aux clients et aux partenaires de l'établissement. Il (elle) assure la prise de messages et leur retranscription auprès des clients. En fonction de la démarche mercatique de l'établissement et selon les directives de sa hiérarchie, il (elle) participe à la mise à jour de l'offre commerciale sur les supports d'affichage et les plannings des canaux de distribution. Il (elle) assure une veille concurrentielle, vérifie l'e-réputation de l'établissement et peut participer à des opérations de commercialisation de prestations en contribuant à la réalisation de supports de communication commerciale.
Le (la) réceptionniste en hôtellerie travaille seul(e) ou en équipe au service de la réception hôtelier ou d'un établissement d'hébergement para hôtelier, sous la responsabilité et la supervision d'un hiérarchique. Il (elle) exerce principalement ses activités en zone d'accueil, en face à face, au téléphone ou par l'intermédiaire de tout autre outil de communication à distance mis à sa disposition et utilise un logiciel de gestion hôtelière. Il (elle) est en contact permanent avec la clientèle, la hiérarchie, les services internes de l'établissement et fréquemment avec les prestataires ou partenaires touristiques. Il (elle) utilise régulièrement la langue anglaise.

 

Le port d'un uniforme ou d'une tenue adaptée à l'accueil des clients est fréquent et défini par l'établissement. La station debout est communément requise. Le (la) réceptionniste en hôtellerie peut travailler le soir, la nuit, le week-end et les jours fériés. Les horaires de travail sont décalés avec ou sans coupure.

 

Contrôler la qualité de la production du service des étages. Contrôler les chambres, les lieux publics et les locaux de service. Gérer les approvisionnements en linge, matériels, produits et consommables. Assurer l'échange d'informations avec les clients et les services de l'établissement. 

 

Organiser et animer le travail des équipes du service des étages. Planifier et coordonner l'activité journalière. Intégrer un nouveau collaborateur dans son service.Animer et adapter la formation du personnel au service des étages.

Modalités d'évaluation :

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s)

b)  d’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat

c)  des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation. 

 

Remplir un dossier de candidature

CFA TRAJECTOIRE
PLACE FRANCOIS RABELAIS
78280 Guyancourt
Téléphone : 01 30 96 12 35 01 30 96 12 35
Fax :
Adresse email :

TITRE PRO GOUVERNANT EN HOTELLERIE  RNCP34421 

7 MOIS Formation gratuite en contrat d'apprentissage et pro. 

Taux de réussite 2019  pas de session.

Taux d'insertion 87 %.

Formation de 400 heures par an.

Objectifs et contexte de la certification :

Dans le respect des procédures et des consignes de sa hiérarchie, le gouvernant en hôtellerie réalise l'ouverture et la fermeture du service des étages. Il planifie et coordonne l'activité journalière et suit la réalisation des actions de nettoyage et d'entretien afin d'assurer à la clientèle la qualité de prestation définie par les standards de qualité de l'établissement.

Alternance : 2 semaines en entreprise/3 jours au CFA

Activités visées

Le gouvernant en hôtellerie contrôle les chambres, les lieux publics et les locaux de service et assure le suivi des prestations proposées par le service des étages. Il régule les relations interpersonnelles des équipes et transmet les consignes relatives au respect des règles d'hygiène, de sécurité et de protection de la santé au travail. Il gère les approvisionnements en linge, matériels, produits et consommables et met en application les actions définies par l'entreprise qui favorisent le développement durable. Il répond aux demandes des clients et lors de réclamations spécifiques, il assure la liaison entre le client, le supérieur hiérarchique et les autres services.

Le gouvernant en hôtellerie repère et trace les informations utiles à l'amélioration du service afin de fidéliser le client. Il véhicule l'image de marque de l'établissement.

Dans le cadre du processus de recrutement et selon ses attributions, il assure l'intégration de nouveaux collaborateurs au sein de son équipe. Il adapte la formation du personnel aux techniques et aux procédures de travail en intégrant les principes d'économie d'effort. Il anime son équipe afin de maintenir le dynamisme et la motivation de chacun. Le gouvernant en hôtellerie veille à la sécurité des biens et des personnes tout en étant vigilant aux clients entrants et sortants. Son degré d'autonomie et de responsabilité dépend de l'organisation de l'établissement.

Le gouvernant en hôtellerie exerce cette activité au service des étages d'un établissement hôtelier ou para hôtelier, dans les unités d'hébergement des villages vacances et de l'hôtellerie de plein air, dans les services hôteliers des résidences séniors, maisons de retraite, cliniques et hôpitaux. Il travaille seul ou en équipe sous la responsabilité et la supervision de sa hiérarchie. Il est en contact permanent avec les valets et les femmes de chambre, les équipiers et les autres services de l'établissement.

Il communique avec le client en face à face, au téléphone ou par courriel. En fonction de l'établissement, il utilise la langue anglaise pour communiquer, à l'oral et à l'écrit, avec les clients et les collaborateurs anglophones. Le gouvernant en hôtellerie utilise un équipement numérique mobile équipé d'une application reliée au progiciel de gestion hôtelière.

Le gouvernant en hôtellerie travaille principalement en station debout et effectue de nombreux déplacements à pied. Les horaires sont généralement continus et englobent des temps de travail les week-ends et les jours fériés. Le port d'un uniforme ou d'une tenue adaptée est fréquent et défini par l'établissement.

L'emploi exige un rythme de travail soutenu tout au long de la journée avec des pics d'activité. Il peut être exercé pour une société assurant l'externalisation du nettoyage qui nécessite le contrôle de l'application du cahier des charges conclu entre l'hôtelier et le prestataire de service.

Débouchés :

Type d'emplois accessibles :
  • Gouvernant en hôtellerie
  • Gouvernant
  • Gouvernant d'étages
  • Aide gouvernant
  • Responsable hôtelier
  • Responsable hôtellerie
  • Responsable housekeeping
  • Assistant gouvernant général

Ce métier peut s’exercer au sein de différentes structures (en France et à l’international). Les opportunités d’emploi, diverses et variées, s’adaptent parfaitement aux choix et aux évolutions de carrières :

  • Palace,
  • Hôtel indépendant,
  • Hôtel de chaîne,
  • Hôtel club,
  • Relais et châteaux

Qualités requises :

Ce métier de service nécessite :

  • Autorité,
  • Sens de l’observation,
  • Organisation,
  • Rigueur,
  • Rapidité,
  • Discrétion,
  • Pratique d’une langue étrangère.  

❶ Organiser et planifier le travail de ses équipes au service des étages. Planifier, répartir et clôturer la production du service des étages. Prévoir pour son secteur le linge, les matériels, les produits et les consommables.

 

❷ Contrôler la qualité de la production du service des étages et animer les équipes de son secteur Contrôler les chambres, les lieux publics et les locaux de service de l'établissement. Assurer l'interface avec les clients et les services de l'établissement.
Accueillir et intégrer des collaborateurs dans son service. Animer et former le personnel.

 

Les compétences des candidats sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

CFA TRAJECTOIRE
PLACE FRANCOIS RABELAIS
78280 Guyancourt
Téléphone : 01 30 96 12 35 01 30 96 12 35
Fax :
Adresse email :

RESPONSABLE CENTRE DE PROFIT HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME  AVEC VALIDATION TITRE PRO RESPONSABLE D'ETABLISSEMENT TOURISTIQUE

12 MOIS Formation gratuite en contrat d'apprentissage et contrat pro.

Taux de réussite 2019  NOUVEAU  2020

Taux d'insertion  %.

Formation de 400 heures par an.

RESPONSABLE CENTRE DE PROFIT HOTELLERIE RESTAURATION TOURISME 1 AN Validation du titre professionnel responsable d’établissement touristique Niveau 5 (Nomenclature Europe). Code RNCP : 1895.

 

Nature du diplôme et de l'activité :

 

La formation prépare aux fonctions de Manager d’un établissement de tourisme, d’hôtellerie et de restauration.

 

Les objectifs de la formation :

 

Assurer le management du personnel, la commercialisation et la gestion d’un établissement. Organiser ou déléguer la préparation matérielle du service à la clientèle. Prendre des décisions stratégiques en matière d'investissement, de commercialisation, recrutement. Coordonner l'exploitation à partir des moyens humains, financiers et matériels avec pour objectif la pérennité et le développement de l'entreprise. Piloter les actions commerciales d'une équipe. Mener en autonomie des négociations avec les clients les plus importants.

 

Matières : Marketing et webmarketing, gestion financière, management RH, informatique, anglais, pilotage des prestations, communication professionnelle.

 

 Programme de la formation

Organiser, gérer administrativement et financièrement un centre de profit en HRT.

Organiser un établissement. Respecter la réglementation des normes en hôtellerie restauration. Elaborer un budget prévisionnel. Analyser les résultats. Optimiser la gestion de son établissement. Sélectionner et négocier avec ses

Fournisseurs. Contrôler les approvisionnements.

Concevoir la stratégie et superviser les opérations de communications.

Etablir le diagnostic de communication. Concevoir une stratégie de communication opérationnelle. Développer la communication sur les réseaux sociaux. Elaborer et superviser un plan de Communication. Analyser globalement une campagne de communication.

Développer un centre de profit (commercialement).

Analyser son marché. Développer des partenariats.

Elaborer la stratégie commerciale. Appliquer le Yield management. Définir son offre commerciale et superviser la mise en oeuvre du plan. Définir une politique de fidélisation.

Manager une équipe

Recruter des collaborateurs dans le respect de la réglementation. Superviser l’organisation des différentes Equipes. Anime un réseau. Gérer les relations avec les instances représentatives du personnel Gérer les situations conflictuelles. Réaliser un entretien professionnel.

Optimiser les compétences de ses collaborateurs.

Mettre en marché l'offre de produits et de services d'un établissement touristique. Fixer les objectifs marketing de l'offre de prestations d'un établissement touristique. Optimiser le chiffre d'affaires de l'établissement touristique. Optimiser l'action commerciale et la distribution de l'offre d'un établissement touristique, y compris sur internet.

 

 Gérer les budgets de fonctionnement et d'investissements d'un établissement touristique. Etablir et suivre un programme de maintenance et d'investissements d'un établissement touristique.

 

Manager les ressources humaines d'un établissement touristique. Assurer la gestion prévisionnelle des personnels d'un établissement touristique. Recruter le personnel d'un établissement touristique.

Gérer et animer le personnel d'un établissement touristique.

 

Piloter la production des services d'un établissement touristique.         Mettre en place et assurer la production des services d'un établissement touristique. Assurer le contrôle qualité des prestations d'un établissement touristique.

Contact pour une formation en Titre pro

LYCEE D'HOTELLERIE ET TOURISME
PLACE FRANCOIS RABELAIS
78280 Guyancourt
Téléphone : 0130961254 0130961254
Fax :
Adresse email :
DOSSIER DE CANDIDATURE
DOSSIER DE CANDIDATURE CFA TRAJECTOIRE 2[...]
Document Adobe Acrobat [857.0 KB]

L’accès au CFA Lycée d'hôtellerie et tourisme, Guyancourt (78)

TITRE PRO EMPLOYE D'ETAGE EN HOTELLERIE

7 MOIS Formation gratuite en contrat d'apprentissage et pro. 

Taux de réussite 2019  pas de session

Taux d'insertion du métier 88 %.

Formation de 480 heures par an.

A partir des procédures et des consignes journalières définies par la hiérarchie, l'employé d'étage en hôtellerie entretient les chambres et les sanitaires de l'établissement en respectant les règles d'hygiène, les principes de sécurité et d'économie d'effort. Il approvisionne la chambre et les sanitaires en produits d'accueil, en linge et en consommables. Il vérifie le fonctionnement des équipements et fait remonter les dysfonctionnements et les incidents à sa hiérarchie. Il entretient les lieux de circulation du service des étages tels que les couloirs et escaliers. Il vérifie la qualité de sa prestation et rend compte de son activité. Il approvisionne les offices de stockage et les maintient en état de propreté en respectant les procédures. Afin de contribuer à la fidélisation du client, l'employé d'étage en hôtellerie assure le suivi des prestations mises en place dans la chambre tout au long du séjour. Il informe sa hiérarchie de toute information utile à l'amélioration du service.
A partir des consignes et des standards de qualité de l'établissement, il entretient les lieux publics, les lieux spécifiques et les locaux de service. Il sélectionne les produits et le matériel de nettoyage adaptés. Il repère les dysfonctionnements et les incidents, fait remonter les informations à sa hiérarchie. Il vérifie la qualité de sa prestation et rend compte de son activité.
Il intervient au service du petit déjeuner sous la responsabilité de la personne en charge du service. Il accueille les clients, réapprovisionne le buffet, débarrasse, nettoie et redresse les tables. Il prépare et sert les plateaux petit déjeuner en chambre.
En fin de service et dans le respect des règles d'hygiène, des principes de sécurité et d'économie d'effort, il débarrasse le buffet et stocke les produits alimentaires et les boissons. Il sélectionne les produits et le matériel de nettoyage adaptés et entretient les locaux dédiés au service du petit déjeuner.
Selon les procédures mises en place dans l'établissement, il débarrasse les plateaux servis en chambre.
L'employé d'étage en hôtellerie intervient dans les chambres, les lieux publics, les lieux spécifiques, les locaux de service et au service du petit déjeuner d'un établissement hôtelier ou para hôtelier dans le cadre d'une prestation en interne ou externalisée.
Il travaille seul ou en équipe, sous la responsabilité et la supervision de sa hiérarchie. Il organise son travail en fonction des consignes reçues et rend compte régulièrement de son activité.
Il respecte le confort du client lors de ses interventions et adapte son comportement en présence du client. Il fait preuve de discrétion et respecte les règles de confidentialité. L'emploi exige une station debout prolongée avec un rythme de travail soutenu et des pics d'activité. Les horaires sont continus avec une amplitude hebdomadaire englobant les week-ends et les jours fériés.

 

Entretenir les chambres et contribuer à l'amélioration du service client :
Entretenir les chambres et les lieux de circulation du service des étages.
Approvisionner et maintenir en état de propreté les offices de stockage.
Contribuer au suivi et à la fidélisation du client. 

❷ Entretenir les lieux dédiés aux clients et contribuer au service petit déjeuner :
Entretenir les lieux publics, les lieux spécifiques et les locaux de service.
Contribuer au service du petit déjeuner.
Collaborer à la fin de service du petit déjeuner.

 

Les compétences des candidats sont évaluées par un jury au vu :

a)  D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).

b)  D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.

c)  Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Contact pour une formation en Titre pro

LYCEE D'HOTELLERIE ET TOURISME
PLACE FRANCOIS RABELAIS
78280 Guyancourt
Téléphone : 0130961230 0130961230
Fax :
Adresse email :

L’accès au CFA Lycée d'hôtellerie et tourisme, Guyancourt (78)

TITRE HOMOLOGUE CHEF D'EQUIPE EN SECURITE PRIVEE

1 AN Formation gratuite en contrat d'apprentissage.

Taux de réussite 2019 88%.

Taux d'insertion 90 %.

Formation de 400 heures par an.

Ce titre vise une reconnaissance de niveau III. Il doit permettre une insertion professionnelle sur des postes de responsabilité dans le domaine de la prévention et de la sécurité mais également de poursuivre vers une licence pro sécurité des biens et des personnes. Le, la chef d’équipe en sécurité privée organise un service de sécurité : Il, elle est responsable de la surveillance et de la sécurité des biens et des personnes sur le site qui lui est confié en toute responsabilité par sa hiérarchie. Il, elle manage, encadre et coordonne les activités d’une équipe : agents de sécurité et de prévention, agents de sécurité cynophile, agents de sécurité incendie et secours aux personnes. Le titulaire de la certification possèdera de réelles aptitudes à la coordination, à l'autonomie et au commandement.

 

Conditions d’admission de la formation :

Diplôme de niveau III (bac pro métiers de la sécurité, BP ATPS).

Etre titulaire de la carte professionnelle.

 

Organisation de la formation : Formation de deux années : 480 heures par an (soit 960 heures). Alternance : 3 jours en entreprise, 2 jours au CFA.

 

Certifications :

- Certification titre niveau III

- Certification SSIAP 3

- Certification Voltaire

- Certification Anglais

 

Contact pour une formation en Titre homologué Chef d'équipe

LYCEE NADAR
42 RUE CHARLES MORY
91210 DRAVEIL
Téléphone : 01.69.40.38.10 01.69.40.38.10
Fax :
Adresse email :

L’accès au CFA Lycée NADAR, Draveil (91)

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Norbert Salomon