LES FORMATIONS EN BTS

Formations possibles en contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation et CPF...

MISE A JOUR 04/2021

BTS MANAGEMENT EN HOTELLERIE RESTAURATION                                                OPTION A B C NIVEAU 5

Diplôme 32033424P RNCP : 

Durée de la formation : 2 ANS

Taux de réussite 2020 : 90 %. 

Taux d'insertion : 90 %.       

Taux de rupture : 10 %.

Taux de satisfaction : En cours

Formation de 675 heures par an.

MISE A JOUR 03/2021

Objectifs :

 

Le BTS Management en hôtellerie restauration est un diplôme de niveau 5 (bac +2) qui se prépare en 2 ans. C'est lors du passage en 2ème année de BTS que vous avez le choix entre 3 options : Option A (Management d’unité de restauration). B (Management d’unité de production culinaire). C (Management d’unité d’hébergement).

 

Le titulaire de l’option A en salle, il accueille et conseille les clients dans leurs choix, s’inquiète de leur confort (qualité, rapidité du service…) et intervient en cas de litige. Chef d’orchestre des serveurs, il veille au bon déroulement du service auquel il peut d’ailleurs participer. Il est l’intermédiaire entre la salle, la cuisine et la direction.

 

Le titulaire de l’option B est un spécialiste des techniques de production et de distribution culinaires. Polyvalent, il assure diverses fonctions au sein d’un établissement : En cuisine il élabore les menus et réalise les plats. Responsable d’un service, il participe au recrutement et forme le personnel. Il anime et contrôle le travail de l’équipe (ou brigade). Gestionnaire, il supervise les achats, définit les coûts.

 

Le titulaire de l’option C occupe des emplois de réceptionniste ou de gouvernante (gouvernante d’étage, gouvernante générale) ou de directeur d’hôtel. Il peut également exercer dans un bureau d’études ayant pour finalité l’implantation d’hôtels (étude du concept avec définition des objectifs financiers). Il peut postuler soit dans des organisations productives de biens et des services hôteliers à vocation commerciale ou sociale soit dans des entreprises de services connexes à l’industrie hôtelière. Les fonctions du technicien en hôtellerie restauration peuvent être très variées. Il accueille la clientèle et l’informe sur les services de l’hôtel, éventuellement sur les activités touristiques locales. Il supervise les départs et arrivées, gère les réservations et annulations, représente la direction. Il effectue la gestion administrative et financière de l’établissement, élabore les budgets des différents services de l’hôtel, assure le règlement des factures et la tenue des comptes.

 

LES METIERS DE LA CUISINE

 

LE SECOND DE CUISINE

 

Le Second de cuisine est l'assistant direct du chef de cuisine, son bras droit et celui qui le remplace en son absence. Doté d'une expérience de plusieurs années au sein d'une brigade, il connaît parfaitement tous les métiers de la cuisine (du commis au chef de partie) sur lesquels il a précédemment « tourné » avant d'exercer les responsabilités de Second. Excellent cuisinier, il élabore, sous les ordres du chef, les plats de la carte. Il participe également avec le Chef, à l'élaboration des menus, aux choix des fournisseurs, à la réception et aux contrôles des approvisionnements, dans le respect des normes d'hygiène en vigueur. Amené à remplacer le chef lors de ses absences, il prend alors en charge le management de l'ensemble de la brigade. Dans l'ombre du chef, il apprend encore, en attendant la consécration d'accéder au métier de chef cuisinier.

Ses qualités principales :


- Excellent cuisinier, doté d'une connaissance parfaite de tous les métiers de la brigade.
- Méthodique, discipliné.
- Manager.
- Bon gestionnaire.
- Bonne connaissance des normes d'hygiène.
- Doté d'une très bonne condition physique.

 

 

LES METIERS DE LA SALLE

 

LE CHEF DE RANG

 

Responsable d'un rang, c’est-à-dire d’un groupe de tables, le chef de rang doit veiller au bon déroulement du service sur l’ensemble de ces tables. Sous l’autorité du maître d’hôtel et après la prise de commande faite par ce dernier, le chef de rang fait le service à table et débarrasse aidé par des commis. Lors de la mise en place des tables, il vérifie que rien ne manque ; au moment du service, il doit parfaitement bien connaître la carte et les plats pour être en mesure de répondre aux questions des clients, connaître, maîtriser toutes les techniques de présentation et de découpage, voire de flambage. À la fin du repas, il s'assure de la satisfaction des clients, effectue l'addition et encaisse leur règlement.

Ses qualités principales :


- Allure, distinction et maîtrise parfaite des codes de la relation avec les clients
- Connaissances approfondies des règles et des techniques du service
- Manager d'équipe
- La pratique d'une ou plusieurs langues étrangères est un plus (au moins l'anglais)

 

 

LES METIERS DE LA RECEPTION

 

Le réceptionniste accueille les clients à leur arrivée : il s'assure que leur voyage s'est bien passé, il présente les prestations de l'établissement, il fournit des informations sur les activités touristiques de la ville ou à proximité de l'hôtel, il effectue les modalités administratives du séjour puis il remet aux clients la clé de leur chambre. Il se tient par la suite à leur disposition pour faciliter leur séjour et, s’il n’y pas de conciergerie, il peut être amené à assurer des services divers comme les réservations de taxis ou de spectacles. Le réceptionniste est également chargé du planning de réservations des chambres, il renseigne les clients par téléphone sur les disponibilités de l'établissement et effectue les réservations. Connaissant parfaitement l'état de remplissage de l'hôtel et les mouvements d'arrivées et de départs, il indique au personnel des étages les chambres à préparer. Enfin, lors du départ des clients, il s'assure que leur séjour s'est bien déroulé, il établit la facturation et il encaisse leur règlement. Dans les établissements de petite taille disposant d'une équipe peu nombreuse à l'accueil, le réceptionniste est souvent appelé réceptionniste « tournant » car il doit s’adapter aux besoins du service et assume toutes les responsabilités de l'accueil : main-courantier, réceptionniste, chef de réception.

Ses qualités principales :

- Excellente présentation et sens de l'accueil.
- Organisé.
- Pratique des langues étrangères (l'anglais est un minimum).
- Bonne pratique de l'informatique.
- Grande disponibilité (pratique souvent des horaires décalés).

 

Modalité de la formation :

 

Formation en présentiel et E-learning. 675 heures de formation par an. 

18 semaines de présence au CFA.

 

 

Délais d'accès de la formation : 

 

Session en septembre chaque année. Possibilité d'intégrer la formation jusqu'en décembre. 

 

Alternance :

 

2 semaines en entreprise et 2 semaines au CFA.

 

 

Tarifs de la formation : 

 

En contrat d'apprentissage le coût de la formation est pris en charge à 100% par les OPCO, la formation est gratuite pour l'apprenant et l'entreprise.

 

En contrat de professionnalisation, la formation est gratuite également pour l'apprenant.

 

Autres : nous consulter.

                                                                 

 

Les principales qualités :

 

Un esprit artistique (pour le dressage et la décoration des plats).
De la vivacité, de la discipline et de l’organisation.
Le goût pour le travail en équipe.
Une résistance physique : station debout prolongée, exposition à la forte chaleur des fourneaux et au froid des chambres froides, périodes éprouvantes (fêtes de fin d’année).

Allure, distinction et maîtrise parfaite des codes de la relation avec les clients. La pratique d'une ou plusieurs langues étrangères est un plus (au moins l'anglais).

 

Prérequis :

 

Etre titulaire du Bac Technologique STHR ou du Bac Pro Cuisine ou Commercialisation et services en restaurant, d’un Bac général+ mise à Niveau (MAN), d'un BAC général + CAP 1 an.

 

Poursuite d’étude :

 

Licence pro management en tourisme et hôtellerie, titre pro responsable d’établissement touristique, MC sommellerie, MC barman.

 

Conditions de travail :

 

Le ou la titulaire d’un BTS Management en hôtellerie restauration peut exercer son activité dans une petite entreprise d’hôtellerie restauration, une unité de production de services d’un grand groupe, un cabinet de conseil en ingénierie ou dans une entreprise de l’industrie agroalimentaire ayant un service de distribution où ses compétences seront valorisées (démonstration de produits, usage des matériels spécifiques ...). Les métiers du management en hôtellerie et en restauration nécessitent la connaissance de l’environnement économique, juridique et organisationnel spécifique aux entreprises du secteur. Il en est de même des compétences opérationnelles en management d’équipe ou d’unité dans un contexte de servuction.

 

Insertion professionnelle :

 

A l’issue de la formation, le titulaire du B.T.S. peut occuper un poste évolutif d’encadrement dans les différents services hôteliers et commerciaux (voire sociaux), aussi bien en France qu’à l’international dans les entreprises disposant d’une unité de restauration et/ou d’hôtellerie : prestataires de services pour les Cafés-Hôtels-Restaurants, collectivités, restauration rapide, Assistance Publique (hôpitaux), cafétérias scolaires ou commerciales, hôtellerie-restauration traditionnelle,....

Il peut occuper les postes suivants : chef de partie pour le secteur de la restauration, chef de cuisine ou chef-gérant, ou responsable de production pour la restauration collective. Maitre d’hôtel, assistant manager, directeur de restaurant

 

Programme de la formation :

 

Pôle d’activités 1

Production de services en hôtellerie restauration

Conception et réalisation des prestations de service attendues par le client. Préparation des prestations de service attendues par le client. Organisation, réalisation et contrôle du service. Élaboration des fiches techniques et/ou procédures. Recherche et innovation dans la production de services (créativité et innovation5 ). Evaluation et analyse de la production de services.  Contrôle de la conformité aux standards de qualité souhaitée. Mesure de la qualité de la production de services par rapport aux attentes des clients. Communication avec les autres services Création, utilisation et adaptation des processus et des supports de communication entre les services. Gestion de l’information et de sa diffusion

Pôle d’activités 2

Animation de la politique commerciale et développement de la relation client

Participation à la définition de la politique commerciale. Identification et analyse des attentes des clients. Contribution à la définition de la politique commerciale. Étude et suivi de l’évolution du marché. Déploiement de la politique commerciale dans l’unité de production de services. Animation de la politique commerciale de l’unité. Evaluation des résultats de la politique commerciale Participation à l’élaboration de la politique tarifaire de l’unité Développement de la relation client. Création et animation de la relation client. Fidélisation des clients.

Pôle d’activités

 3

Management opérationnel de la production de services en hôtellerie restauration

Management de tout ou partie du service Animation de l’équipe de production de services. Motivation et fidélisation de l’équipe de production de services. Détection et valorisation des talents en appliquant la politique de gestion des carrières de l’entreprise. Gestion de l’équipe. Recrutement du personnel de l’unité. Intégration, évaluation et formation du personnel de l’unité. Application dans l’unité de la règlementation sociale en vigueur.

Pôle d’activités

4

Pilotage de la production de services en hôtellerie restauration

Mise en œuvre de la politique générale de l'entreprise dans l’unité. Application des directives de l’entreprise et de ses objectifs pour le service. Participation au contrôle de gestion de l’entreprise Mesure de la performance de l’unité et de sa contribution à la performance de l’entreprise Sélection des outils pertinents d’analyse de l’activité du service. Détermination de la contribution du service à la performance de l’entreprise.

Pôle d’activités

5

Entrepreneuriat en hôtellerie restauration

Formalisation d’un projet entrepreneurial en hôtellerie restauration. Définition du concept : l’offre de services proposée. Détermination des besoins matériels, techniques (ingénierie), humains, commerciaux (base de données, outils informatiques et internet …) et financiers. Evaluation de la faisabilité du projet entrepreneurial. Choix d’un mode de gestion et d’une forme juridique. Évaluation des risques et des opportunités du projet. Détermination du montage financier du projet

 

Matières :

 

BTS MANAGEMENT EN HOTELLERIE RESTAURATION

1E  ANNEE

2E ANNEE

OPTIONS

 

A

B

C

COMMUNICATION ET EXPRESSION FRANCAISE

2

2

2

2

ANGLAIS

3

3

3

3

ANGLAIS ET HEBERGEMENT

 

 

 

1

LV2

3

3

3

3

ENTREPREUNARIAT ET PILOTAGE DE L’ENTREPRISE HOTELIERE (EPEH)

7

6

6

6

CONDUITE DU PROJET ENTREPREUNARIAL

 

1

1

1

MANAGEMENT DE L’ENTREPRISE HOTELIERE ET MERCATIQUE DES SERVICES

5

4

4

4

SCIENCES EN HOTELLERIE RESTAURATION (SHR)

2

 

2

 

INGENIERIE EN HOTELLERIE RESTAURATION (IHR)

1

 

 

 

SOMMELLERIE ET TECHNIQUES DE BAR (IHR)

 

2

 

 

SCIENCES ET TECHNOLOGIES CULINAIRES (STC) TP

3

 

4+7

 

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DES SERVICES EN RESTAURATION (STSR) TRAVAUX PRATIQUES

3

4+7

 

 

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DES SERVICES HEBERGEMENT (STSH) TRAVAUX PRATIQUES

3

 

 

4+7

 

 

Modalités d'évaluation : EXAMEN PONCTUEL

 

E1 - Culture générale et expression Ponctuelle écrite 4 h

E2 - Langues vivantes étrangères

E21 - Langue vivante étrangère 1 Ponctuelle écrite + orale 2 h écrit + 30 min oral.

E22 - Langue vivante étrangère 2 Ponctuelle écrite + orale 2 h écrit + 30 min oral

E3 - Management, pilotage et entrepreneuriat en hôtellerie restauration

E31 - Pilotage de la production de services en hôtellerie restauration Ponctuelle écrite 3 h

E32 - Projet d'entrepreneuriat en hôtellerie restauration CCF E33 - Management de la production de services en hôtellerie restauration Ponctuelle écrite 2 h

E4 - Mercatique des services en HR Ponctuelle orale 30 min

 

OPTION A B C

E5 - Conception et production de services en hôtellerie restauration Ponctuelle écrite + pratique 2 h écrit + 6 h pratique

 

Facultative : Langue vivante 3  Ponctuelle orale 15 min (+15 min) Ponctuelle orale 15 min (+15 min)

 

Certification partielle, VAE : Pas de certification possible par un ou des blocs de compétences, La validation des acquis de l'expérience (V.A.E.) constitue une voie d'obtention.

 

Présence d'un référent handicap : Mme ANSEAUME

 

Référente mobilité internationale : Madame BRUN

Le CFA TRAJECTOIRE est inscrit dans un programme de mobilité européenne

 

Modalités d'inscription :

 

Sur le portail candidature du CFA

NetYParéo - CFA TRAJECTOIRE - Portail de candidature (ymag.cloud)

 

2 SITES DE FORMATION POUR LE BTS MHR

 

Lieu de formation A : BTS MANAGEMENT HOTELLERIE RESTAURATION OPTION ABC

 

ECOLE HOTELIERE SAINT QUENTIN EN YVELINES

Place Francois RABELAIS 78042 GUYANCOURT

 

Moyens et méthodes mobilisés :

 

• 1 CDI, 1 internat 180 places.

• 1 Self de 200 places.

• 36 salles de cours.

• 10 salles informatique.

• 2 restaurants d’application.

• 12 cuisines pédagogiques.

• 3 laboratoires de Pâtisserie.

• 1 laboratoire de Boulangerie

• 1 laboratoire de Chocolaterie et de traiteur.

 

Groupe de 24. Mise en situation sur plateaux techniques professionnels

 

Pédagogie de l'alternance: la pédagogie de l'alternance organise les interactions entre les savoirs théoriques et les situations professionnelles rencontrées par les apprentis en entreprise, afin de favoriser la construction des compétences professionnelles constituées de savoirs, savoir faire, savoir être et de garantir le transfert des compétences.

 

Plan d'accès à l'ECOLE HOTELIERE DE SAINT QUENTIN (Guyancourt) 78

Contact pour une formation en BTS management en hôtellerie restauration OPT ABC Guyancourt

CFA TRAJECTOIRE MME ROUSSEL
Place François Rabelais
78280 Guyancourt
Téléphone : 01.30.96.12.35 01.30.96.12.35
Fax :
Adresse email :

Lieu de formation B : BTS MANAGEMENT EN HOTELLERIE RESTAURATION A B

 

CAMPUS TRAJECTOIRE

CHEMIN DE L'ORME ROND  
78350 JOUY EN JOSAS

 

Moyens et méthodes mobilisés :

 

• 1 CDI,

• 10 salles de cours.

• 3 salles informatique.

• 1 restaurant d’application.

• 2 cuisines pédagogiques.

• 1 laboratoires de Pâtisserie.

 

Groupes de 12. Mise en situation sur plateaux techniques professionnels

 

Pédagogie de l'alternance: la pédagogie de l'alternance organise les interactions entre les savoirs théoriques et les situations professionnelles rencontrées par les apprentis en entreprise, afin de favoriser la construction des compétences professionnelles constituées de savoirs, savoir faire, savoir être et de garantir le transfert des compétences.

 

L’accès au Campus TRAJECTOIRE, Jouy en Josas (78)

Contact pour une formation en BTS Management en hôtellerie restauration Jouy en Josas (78)

CAMPUS TRAJECTOIRE
CHEMIN DE L'ORME ROND
78350 JOUY EN JOSAS
Téléphone : 01.30.96.12.35 01.30.96.12.35
Fax :
Adresse email :

BTS TOURISME  NIVEAU 5

Diplôme              RNCP : 35331

Durée de la formation : 2 ANS

Taux de réussite 2020 : 95 %. 

Taux d'insertion : 80 %.       

Taux de rupture : 19 %.

Taux de satisfaction : En cours

Formation de 675 heures par an.

MISE A JOUR 03/2021

Objectifs :

 

Le diplôme s’appelle BTS TOURISME, en référence au vaste secteur d’activités dans lequel le titulaire du diplôme pourra exercer une variété de tâches et de missions correspondant à trois blocs de compétences professionnelles : La gestion de la relation avec les touristes individuels ou en groupe. L’élaboration d’une prestation touristique, la gestion de l’information touristique.  

 

Le titulaire du BTS Tourisme est un professionnel pouvant :

 

• Informer et conseiller les clients français et étrangers sur des prestations relevant du tourisme.
• Finaliser la vente de ces prestations touristiques et le suivi.
• Créer et promouvoir des produits touristiques.
• Accueillir et accompagner des touristes.
• Collecter, traiter et diffuser l’information en lien avec le secteur.

 

Les employeurs potentiels susceptibles d'embaucher un titulaire de BTS tourisme sont les entreprises de tourisme (agences de voyages, les tours opérateurs...), les organismes de tourisme territoriaux liés à des institutions locales, régionales ou nationales (offices de tourisme, comités départementaux et régionaux du tourisme...), les entreprises de transport de personnes pour une partie de leur activité (autocaristes, les compagnies aériennes et les gestionnaires des aéroports...), les entreprises d’hébergement pour une partie de leur activité,  (clubs et villages vacances, l’hôtellerie de plein air, les résidences de tourisme social, les chaînes hôtelières (partie activités touristiques).

 

LES METIERS DU TOURISME

Le conseiller voyages expérimenté (qualifié de nouveau métier au regard de convention collective) assure les opérations complexes de vente, de conseil, de réservation, d'émission des services et produits afférents au voyage. Il saisit et concrétise les demandes sur logiciel spécifique. Il peut, en outre, assurer seul la responsabilité du bon fonctionnement d'un implant, d'une antenne ou d’un point de vente d'un réseau.

 

Le forfaitiste expérimenté confectionne des voyages à forfait complexes, établit le devis du voyage et rédige le programme. Il les met en œuvre à l'aide des outils informatiques en usage dans l'entreprise.  En outre, il conçoit les circuits et séjours complexes destinés à être vendus sur catalogue ou répondant à des demandes spécifiques. Il conseille sur les produits, prépare et suit leur exploitation commerciale. Il est associé à leur développement.

 

Le conseiller billetterie assure les opérations de vente, de conseil, de réservation, d'émission de billets, des services et produits afférents au voyage, en particulier sur les plateaux d'affaires. Il réalise les opérations techniques entraînées par ces activités à l'aide des outils informatiques en usage dans l'entreprise. Ses connaissances professionnelles, managériales, techniques, administratives et comptables lui permettent d'assurer et de participer à l'ensemble des tâches réalisées.

 

L’agent réceptif assiste ou confectionne des programmes, établit les devis, met en œuvre les programmes à l'aide des outils informatiques en usage dans l'entreprise. Il conçoit et met au point des circuits et séjours destinés à être vendus sur catalogue ou répondant à des demandes spécifiques.

L’agent d’escale procède à l’enregistrement, l’embarquement et le débarquement des passagers, aide à la gestion des bagages, oriente et informe les passagers. Il participe à la mise en place et à la coordination des activités touristiques d’escale.

 

Le guide accompagnateur s’assure du bon déroulement du voyage en étant l’interface entre le tour opérateur et le client. Il accompagne le groupe de clients lors de ses déplacements (y compris les groupes composés de personnes à besoins spécifiques), organise les visites, trouve des réponses aux questions matérielles liées au voyages, gère les formalités nécessaires au voyage (entrée, débarquement, embarquement, enregistrement,…) et assure une assistance technique.

 

L’agent d'exploitation (ou de planning) organise et prépare le planning des agents d'accueil, accompagnateurs, guides, chauffeurs. Il participe à la coordination des moyens de transport en fonction des besoins.

 

Le délégué réceptif (ou correspondant local) suit le bon déroulement des circuits à destination. Il prend en charge les clients à destination et assure le suivi des prestations.

 

Le gestionnaire des allotements terrestres gère les allotements terrestres (bus, trains, voitures, hôtels, voire bateaux…) en réalisant les réservations, modifications ou annulations en harmonisation avec les stocks aériens.

 

Le gestionnaire aérien gère les allotements aériens en réalisant les aériennes, modifications ou annulations, en harmonisation avec les stocks terrestres. Il peut calculer, en temps réel, les meilleurs prix pour optimiser le profit généré par la vente de billets d'avion.

 

Le chargé de marketing (communication/promotion/édition) contribue à la définition des activités de marketing de l'entreprise et assure leur mise en œuvre. Un découpage peut s’opérer en fonction de la spécialisation de l’employé : Le chargé de communication met en œuvre la communication de l'entreprise, le chargé de promotion a en charge l'élaboration, la logistique et la mise à disposition du public et des professionnels des informations et documents publicitaires ou de promotion, le chargé d'édition assure le travail éditorial nécessaire à l'élaboration des brochures et catalogues, le chargé de marketing assure la mise en œuvre des actions dans le cadre de la stratégie marketing de l'entreprise.

 

Le commercial est chargé de visiter une clientèle potentielle et/ou de gérer et développer une clientèle existante en vue de promouvoir et diffuser les produits et services vendus par l'entreprise. Il négocie directement avec la clientèle selon les grandes orientations de la direction.

 

Le chargé de qualité/SAV assure le suivi des incidents clients. Dans ce cadre, il définit, organise et met en œuvre les différentes procédures garantissant la qualité. Il suit le contrôle des produits et prestations et procède à l'analyse statistique des questionnaires après-vente. Il instruit les réclamations et procède à une enquête. Il traite les litiges et suit les dossiers délicats. Il rédige les réponses aux clients et communique en interne les dysfonctionnements sur la base des synthèses qu’il rédige.

 

Le conseiller en séjour dont la fonction est proche de celle du conseiller voyages dans les agences : au-delà de la mission de conseil et d’information auprès des visiteurs, il distribue des prestations touristiques diverses proposées sur leur sa géographique territoriale, en essayant de répondre de manière personnalisée à la demande. L’animateur de tourisme local organise l’offre touristique d’un territoire. Il conçoit, organise et anime des opérations événementielles ou des manifestations touristiques. Cet emploi s’exerce dans une collectivité territoriale ou un organisme institutionnel (office de tourisme, services loisirs accueil, comité départemental du tourisme ou comité régional du tourisme, collectivités territoriales, associations…).

 

Le chargé de promotion du tourisme local élabore ou participe à l’élaboration de projets de valorisation du patrimoine local (aménagement d’infrastructures de loisirs, mise en valeur de site, de pistes ou circuits…). Son activité varie en fonction du type d’aménagement (station balnéaire, station de montagne, station verte, site industriel historique …).

 

L’agent de développement touristique prépare les éléments de prise de décision et de définition des programmes stratégiques d’actions touristiques liés à un territoire. Il en assure le suivi et agit en qualité de spécialiste de l’économie touristique sous l’autorité d’un comité de pilotage constitué d’élus, de professionnels du tourisme et des décideurs institutionnels. C’est un poste d’analyse et d’observation, interface entre les élus, partenaires associatifs et professionnels.

 

L’agent de vente et de réservation commercialise les séjours, les services tels que la location de véhicules. Il diffuse la gamme des produits et exécute ses tâches à distance en communiquant en français ou en langue étrangère. Une bonne maîtrise des technologies de l’information et de la communication est nécessaire pour saisir les réservations, pour relancer les options et réservations des clients. Le gestionnaire d’équipement ou de site (de loisirs ou de sport) est en contact avec le public, les fournisseurs, les animateurs, les associations et les administrations. Sa fonction varie selon la nature et la taille du site ou de l’équipement.

 

Le responsable animation et/ou d’accueil est en charge de l’accueil des clients et de la gestion, facturation et encaissement des prestations, ainsi que de la vente des produits annexes. Il travaille en collaboration avec le responsable de parc et coordonne une équipe d’opérateurs (accueil, animation). Il conçoit et commercialise les produits touristiques et conduit les animations tous publics.

 

Modalité de la formation :

 

Formation en présentiel et E-learning. 675 heures de formation par an. 

18 semaines de présence au CFA.

 

 

Délais d'accès de la formation : 

 

Session en septembre chaque année. Possibilité d'intégrer la formation jusqu'en décembre. 

 

Alternance :

 

2 semaines en entreprise et 2 semaines au CFA.

 

 

Tarifs de la formation : 

 

En contrat d'apprentissage le coût de la formation est pris en charge à 100% par les OPCO, la formation est gratuite pour l'apprenant et l'entreprise.

 

En contrat de professionnalisation, la formation est gratuite également pour l'apprenant.

 

Autres : nous consulter.

                                                                 

 

Les principales qualités :

 

Goût pour l’informatique, dynamique et créatif, curiosité, courtoisie, maîtrise de soi, force de conviction.

 

Prérequis :

 

Etre titulaire d’un bac générale, bac technologique ou du Bac Pro.

Avoir deux langues. Avoir de 15 à 29 en contrat d’apprentissage. Pas de limite d'âge pour les travailleurs handicapés ou en contrat de professionnalisation. CPF possible.

 

Poursuite d’étude :

 

Licence pro puis master.

 

Conditions de travail :

 

Elles varient en fonction des structures, des missions confiées au titulaire du BTS Tourisme et des statuts de l’organisation qui l’emploie. Le technicien supérieur peut être soumis à des horaires décalés l’obligeant à travailler le samedi, le dimanche, les jours fériés ainsi que pendant les périodes dites de “ haute saison ” pour les activités touristiques, périodes de congés scolaires notamment, dans le strict respect de la législation et des conventions collectives. L’environnement professionnel dans lequel s’exerce son activité exige un comportement et une tenue adaptés, dans le respect de la législation du travail, des règles d’éthique et de déontologie des professions du tourisme. Il doit être particulièrement attentif à l’application des principes et dispositifs liés au développement durable. Le technicien supérieur utilise en permanence ses compétences en communication que ce soit dans le contact avec les clients, le montage des projets ou l’accompagnement des groupes. Son activité peut notamment le conduire à utiliser une ou plusieurs langues étrangères, dont obligatoirement l’anglais. Sa maîtrise des technologies de l’information et de la communication le conduit à les mettre en œuvre de façon récurrente dans le cadre de son activité.

 

Insertion professionnelle :

 

Après une expérience professionnelle réussie dans un ou plusieurs emplois décrits précédemment, les titulaires du BTS peuvent envisager de devenir : responsable d’équipe, responsable d’office, responsable d’agence(s), responsable de plateau ou chef de produit. Au-delà de l’expertise technique en lien avec le domaine d’activité, ces emplois exigent des compétences managériales, administratives et comptables afin d’assurer la direction et la gestion courante des unités qui leur sont confiées. Le gestionnaire d’allotements peut évoluer vers des fonctions de « yield manager ».

 

Programme de la formation :

 

Pôle d’activités 1

 

GESTION DE LA RELATION

CLENTELE

TOURISTIQUE

 

 

Gestion de l’espace d’accueil

 

Conseil et vente  de prestations touristiques

 

Suivi

 

Accompagnement des touristes

 

Organiser l’espace d’accueil. Accueillir le client. Pratiquer une écoute active du client. Caractériser la demande du client. Présenter les caractéristiques fondamentales des destinations ou des produits concernés. Proposer une présentation touristique adaptée. Finaliser la vente. Respecter les règles juridiques éthiques et déontologiques. Assurer le suivi de la vente. Analyser la qualité de la prestation touristique. Prendre en charge un groupe. 

Pôle d’activités 2

 

ELABORATION

D’UNE PRESTATION TOURISTIQUE

 

 

ANALYSE DE L’ACTIVITE

 

DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

D’UNE ORGANISATION

TOURISTIQUE

 

CONCEPTION D’UNE PRESTATION

TOURISTIQUE

 

DIFFUSION

D’UNE PRESTATION

TOURISTIQUE

 

Etablir des liens entre les évolutions socio-économiques ou juridiques et l’activité touristique. Caractériser le rôle et le statut des acteurs du tourisme. Identifier les menaces et les opportunités de l’environnement pour une organisation touristique donnée. Identifier les forces et faiblesses d’une organisation touristique donnée. Porter un jugement sur la situation d’une organisation touristique. Identifier les caractéristiques de l’offre et de la demande. Sélectionner les fournisseurs et prestataires. Assembler les composantes de la prestation. Négocier les composantes  de la prestation. Déterminer le coût de revient de la prestation. Fixer un prix de vente en fonction de la politique commerciale. Rédiger l’offre. Choisir des réseaux de distribution adaptés. Sélectionner des supports de communication adaptés.

Pôle d’activités

 3

 

GESTION DE L’INFORMATION

TOURISTIQUE

 

VIEILLE INFORMATIONNELLE

 

TRAITEMENT

DE L’INFORMATION

 

DIFFUSION D’INFORMATIONS

 

CONVERSATION

DE L’INFORMATION

 

Assurer une veille informationnelle. Identifier les évolutions et les changements significatifs dans l’environnement. Mettre à jour les bases d’information. Produire de l’information utiles à la décision. Diffuser des messages adaptés (contenu et canal). Archiver l’information. Participer à la sécurisation du système d’information. 

 

Matières :

 

Disciplines du BTS TOURISME

1ère année

2ème année

 

 

TD

 

TD

Culture générale et expression

2

0

2

0

Communication en langues vivantes :

A : Anglais   B : Espagnol, Allemand.

2X2

2

2X2

2

Gestion de la relation clientèle touristique

3

2

4

2

Tourisme et territoires

4

1

3

1

Elaboration d’une prestation touristique

6

1

6

1

Gestion de l’information touristique

0

3

0

3

Atelier de professionnalisation

0

3

0

3

Enseignements facultatifs

 

Langue vivante C

2

 

2

 

Parcours de professionnalisation à l’étranger

Fonction du parcours

Projet de spécialisation

2

 

2

 

 

Modalités d'évaluation : EXAMEN PONCTUEL ET CCF

 


 

MATIERES

COEFF     FORME

E1

Culture générale et expression

4h

2

PONCTUELLE

E2

Communication langues vivantes

A et B

2

CCF

E3

Tourisme et territoires

3h

3

PONCTUELLE

E4

Gestion de la relation client  

45 minutes

4

PONCTUELLE

E5

Elaboration d’une prestation touristique 4h

5

PONCTUELLE

E6

Gestion de l’information touristique

3

CCF

EF

Epreuves facultatives (langue C, Projet de spécialisation 20 minutes

 

PONCTUELLE

ORALE

 

 

Certification partielle, VAE : Pas de certification possible par un ou des blocs de compétences, La validation des acquis de l'expérience (V.A.E.) constitue une voie d'obtention.

 

Présence d'un référent handicap : Mme ANSEAUME

 

Référente mobilité internationale : Madame BRUN

Le CFA TRAJECTOIRE est inscrit dans un programme de mobilité européenne

 

Modalités d'inscription :

 

Sur le portail candidature du CFA

NetYParéo - CFA TRAJECTOIRE - Portail de candidature (ymag.cloud)

 

Lieu de formation  : BTS TOURISME

 

ECOLE HOTELIERE SAINT QUENTIN EN YVELINES

Place Francois RABELAIS 78042 GUYANCOURT

 

Moyens et méthodes mobilisés :

 

 

• 1 CDI, 1 internat 180 places.

• 1 Self de 200 places.

• 36 salles de cours.

• 10 salles informatique.

• 2 restaurants d’application.

• 12 cuisines pédagogiques.

• 3 laboratoires de Pâtisserie.

• 1 laboratoire de Boulangerie

• 1 laboratoire de Chocolaterie et de traiteur.

 

Classe de 30. Mise en situation sur plateaux techniques professionnels

 

Pédagogie de l'alternance: la pédagogie de l'alternance organise les interactions entre les savoirs théoriques et les situations professionnelles rencontrées par les apprentis en entreprise, afin de favoriser la construction des compétences professionnelles constituées de savoirs, savoir faire, savoir être et de garantir le transfert des compétences.

 

Plan d'accès à l'ECOLE HOTELIERE DE SAINT QUENTIN (Guyancourt) 78

Contact pour une formation en BTS Tourisme.

CFA TRAJECTOIRE MME MONCEAU
Place François Rabelais
78280 Guyancourt
Téléphone : 01.30.96.12.27 01.30.96.12.27
Fax :
Adresse email :

BTS SN OTPION IR  NIVEAU 5

Diplôme 32020112M RNCP : 20688

Durée de la formation : 2 ANS

Taux de réussite 2020 : NOUVEAU 2021

Taux d'insertion : 90 %.       

Taux de rupture : %.

Taux de satisfaction : NOUVEAU

Formation de 675 heures par an.

MISE A JOUR 03/2021

Objectifs :

 

La spécialité informatique et réseaux est tournée vers les réseaux et leur sécurité, les systèmes embarqués, le cloud computing et la  programmation des systèmes. Elle ne s'applique pas à l'informatique de gestion et de service à l'usager. 

L’objectif est de former l'apprenti au maintien en état de fonctionnement des réseaux, à la  sécurisation, au  bon  fonctionnement  de  la  programmation  (client/serveur, cloud computing). A partir d'un cahier des charges et de contraintes, le technicien définit des spécifications.  Il peut installer un système d'exploitation, une bibliothèque logicielle, un dispositif de correction ou de mise à jour de logiciel. Il rédige un cahier de recette permettant de recenser les points à tester en fonction des demandes identifiées dans le cahier des charges.

 

LES METIERS DE L’INFORMATIQUE ET RESEAUX

 

Administrateurs systèmes et réseaux : Tout d'abord, un gros travail de l'informatique constitue à assembler des ordinateurs, les mettre en réseaux afin qu'ils communiquent ensemble (avec les équipement réseaux) et à installer des logiciels informatiques sur les postes utilisateurs. Ces travaux sont réalisés par une équipe technique et peu de compétences informatiques véritables sont requises (à part, bien sûr, celles qui consistent à connaitre les équipements et les logiciels). Ces techniciens sont encadrés par des administrateurs systèmes et des administrateurs réseaux. Il s'agit des personnes qui créent l'environnement de travail des salariés de l'entreprise en définissant les logiciels auxquels ils sont accès, les répertoires partagés, les comptes de messageries (emails), etc.

Programmeur (ou développeur) informatique : Maillon essentiel dans la création d'un logiciel, le programmeur (ou développeur) informatique est la personne qui va concevoir la logique applicative. A l'aide d'outils de programmations (les langages), il va définir les actions réalisables par l'utilisateur du logiciel et créer les processus qui mènent au résultat. Les programmeurs travaillent généralement en équipe sur des gros projets mais peuvent aussi travailler seul sur des logiciels de plus petites envergure. De part la variété des travaux qu'ils ont à faire ils doivent aussi maîtriser différents logiciels et langages de programmation. Dans la carrière d'un informaticien, programmeur est parfois une étape transitoire qui mène à un métier avec plus de responsabilités comme responsable des tests ou chef de projet.

Responsable de tests et d'intégration / qualité : Un bon développeur doit assurer le bon fonctionnement du logiciel qu'il a produit. Pourtant, la personne qui a fabriqué le logiciel n'est généralement pas la meilleure personne pour effectuer cette tâche.

C'est la raison pour laquelle il arrive que des équipes soient spécialement créées pour assurer l'étape cruciale des tests logiciels.

Chef de projet : Le chef de projet est le chef d'orchestre d'un projet de développement informatique (comme la création d'un logiciel ou d'un site Internet). C'est lui qui gère les ressources nécessaires au projet, quelles soient humaine ou financières (car il y a souvent un budget à respecter ou un nombre de jour de travail à ne pas dépasser). Pour exercer pleinement son métier, le chef de projet informatique doit à la fois connaître les technologies employées par son équipe (comme le langage de programmation) mais aussi avoir des compétences en planification et en management.

Analyste SOC (security operation center) : L’analyste a pour mission la surveillance du système d’information d’une enteprise afin de détecter toutes les activités suspectes ou malveillantes.

 

Modalité de la formation :

 

Formation en présentiel et E-learning. 675 heures de formation par an. 

18 semaines de présence au CFA.

 

 

Délais d'accès de la formation : 

 

Session en septembre chaque année. Possibilité d'intégrer la formation jusqu'en décembre. 

 

Alternance :

 

2 semaines en entreprise et 2 semaines au CFA.

 

 

Tarifs de la formation : 

 

En contrat d'apprentissage le coût de la formation est pris en charge à 100% par les OPCO, la formation est gratuite pour l'apprenant et l'entreprise.

 

En contrat de professionnalisation, la formation est gratuite également pour l'apprenant.

 

Autres : nous consulter.

                                                                 

 

Les principales qualités :

 

Le développeur web doit être très rigoureux.

Il se doit d'être autonome.

Une solide culture web et des tendances internet.

Il doit connaître et maîtriser les principaux langages de développement web.

Être polyvalent.

 

Prérequis :

 

Bac pro SN, bac technologique STI2D, bac général…

 

Poursuite d’étude :

 

En licence pro métiers de l’informatique et des réseaux, dans une école spécialisée ou en classe prépa pour intégrer une école d'ingénieurs.

 

 

Conditions de travail :

 

Le métier s'exerce le plus souvent dans un bureau, les horaires sont en général régulier. Cependant, des dépassements sont parfois nécessaires, notamment lors des phases de mise au point et d'installation des programmes développés. Les contacts sont réguliers avec le personnel du service informatique et occasionnels avec ceux des autres services de l'entreprise lors des phases de développement (recueil des besoins, formations, etc.).

 

 

Insertion professionnelle :

 

Il exerce son activité chez les prestataires informatiques : service interne d'une entreprise, SSII... Avec de l'expérience, il peut se voir confier la responsabilité de projets ou des fonctions de management d'équipe. Beaucoup de réseaux informatiques d'entreprises sont gérés par les SSII (sociétés de services et d'ingénierie informatique) qui constituent donc le 1er employeur d'administrateurs de réseau. Les entreprises utilisatrices et les administrations embauchent de jeunes administrateurs de réseau dans leurs services informatiques.

L'évolution professionnelle :

• Technicien réseau: Sous la direction de l'administrateur de réseau, vous veillez au bon fonctionnement quotidien d'un réseau.

• Administrateur de réseau : Après 5 ans d'expérience, vous êtes chargé de gérer un réseau, de rendre son fonctionnement optimal et de le faire évoluer.

 

Programme de la formation :

 

COMPETENCES

 

C1 COMMUNIQUER

Rechercher et structurer des informations techniques. Présenter des informations à des interlocuteurs identifiés. Assister des utilisateurs. S’entretenir d’une problématique professionnelle

Analyser l’expression d’un besoin client.

C2 ORGANISER

Maintenir les informations. Formaliser l’expression d’un besoin. Organiser et/ou respecter la planification d'un projet. Assumer le rôle total ou partiel de chef de projet. Travailler en équipe.

C3 CONCEVOIR

Analyser un cahier des charges. Analyser et compléter un dossier de spécifications techniques.

Définir l’architecture globale d’un prototype ou d’un système. Valider le choix d’une architecture matérielle/logicielle. Contribuer à la définition des éléments de recette au regard des contraintes du cahier des charges. Recenser les solutions existantes

C4 REALISER

Câbler et/ou intégrer un matériel. Adapter et/ou configurer un matériel. Installer et configurer une chaîne de développement. Développer un module logiciel. Tester et valider un module logiciel. Intégrer.

C5 INSTALLER

Préparer la solution et le plan d’action. Mettre en œuvre une solution matérielle/logicielle en situation. Installer un système d’exploitation et/ou une bibliothèque logicielle. Installer un dispositif de correction et/ou mise à jour de logiciel.

C6 EXPLOITER

Superviser le fonctionnement d’un produit matériel/logiciel. Analyser les comptes rendus.

C7 MAINTENIR

Diagnostiquer les causes d’un dysfonctionnement. Proposer des corrections ou des améliorations. Dépanner une installation matérielle/logicielle.

 

Matières :

 

Modules (sous réserve de modifications)

1ERE

ANNEE

HEURES

2EME ANNEE

HEURES

Culture générale et expression

3

3

Langue vivante étrangère

2

2

Mathématiques

3

3

Enseignement de spécialité en anglais

1

1

Sciences physiques

6

4

Informatique et réseaux

14

17

Accompagnement personnalisé

2

2

 

 

Modalités d'évaluation : EXAMEN PONCTUEL ET CCF

 

NATURE DES ÉPREUVES

COEF.

FORME

DURÉE OU MODE

E1 Culture générale et expression

3

écrite

4h

E2 Anglais

2

CCF

2 situations

E3 Mathématiques

3

CCF

2 situations

E4 Etude d’un système numérique et d’information

5

écrite

6h

E5 Intervention sur un système numérique d’information

5

CCF

2 situations

E6.1 Rapport d’activités en entreprise

2

orale

30 mn

E6.2 Projet technique

6

orale

1h

 

 

Certification partielle, VAE : Pas de certification possible par un ou des blocs de compétences, La validation des acquis de l'expérience (V.A.E.) constitue une voie d'obtention.

 

Présence d'un référent handicap : Mme ANSEAUME

 

Référente mobilité internationale : Madame BRUN

Le CFA TRAJECTOIRE est inscrit dans un programme de mobilité européenne

 

 

Modalités d'inscription :

 

Sur le portail candidature du CFA

NetYParéo - CFA TRAJECTOIRE - Portail de candidature (ymag.cloud)

 

Lieu de formation  : BTS SNIR

 

UFA LYCEE VAUCANSON

14 RUE ALBERT THOMAS

78130 LES MUREAUX

 

Moyens et méthodes mobilisés :

 

• 1 CDI. 1 self.

• 30 salles de cours.

• 10 salles informatique.

• 1 restaurant d’application.

• 1 cuisine pédagogique.

• 1 appartement pédagogique

 

Groupe de 12. Mise en situation sur plateaux techniques professionnels

 

Pédagogie de l'alternance: la pédagogie de l'alternance organise les interactions entre les savoirs théoriques et les situations professionnelles rencontrées par les apprentis en entreprise, afin de favoriser la construction des compétences professionnelles constituées de savoirs, savoir faire, savoir être et de garantir le transfert des compétences.

 

Plan d'accès au lycée Vaucanson (LES MUREAUX) 78

 

Contact pour une formation en BTS SNIR, UFA LYCEE VAUCANSON

CFA TRAJECTOIRE
Place François Rabelais
78280 Guyancourt
Téléphone : 01.30.96.12.27 01.30.96.12.27
Fax :
Adresse email :

BTS MANAGEMENT OPERATIONNEL EN SECURITE                                                    NIVEAU 5

Diplôme 32034401T RNCP : 35393

Durée de la formation : 2 ANS

Taux de réussite 2020 : NOUVEAU DIPLOME

Taux d'insertion : 88 %.       

Taux de rupture : 15 %.

Taux de satisfaction : En cours

Formation de 675 heures par an.

MISE A JOUR 03/2021

Objectifs :

 

Le titulaire du BTS « Management opérationnel de la sécurité exerce ses missions dans le cadre de la sécurité et de la sûreté. Il conduit ses activités, soit dans une entreprise de sécurité/sûreté, soit dans le service interne de sécurité d'une organisation (entreprise, administration publique et privée, association). En outre, il participe à l'organisation du service dans lequel il évolue. Il est donc à même de manager des équipes, de participer à la gestion administrative et juridique du personnel. Il est en relation directe avec le client et en contact permanent avec sa hiérarchie. Enfin, il assure la liaison avec les différents acteurs institutionnels et participe aux instances de sécurité.

 

LES ACTIVITES PROFESSIONNELLES :

 

- la veille technique et règlementaire.

- la préparation des prestations.

- la gestion opérationnelle.

- l'identification et le choix du matériel.

- la mise en place du matériel sur site.

- la mise en place des consignes d'application.

- la gestion des risques : cyber sécurité, risque attentats, risque incendies…

- l'organisation (mise en place et suivi) d'événements temporaires.

- la mise à jour du plan de prévention.

- la gestion des permis feu, des permis travaux, des permis fouilles,

- la gestion et le contrôle des plannings.

- la planification de l'activité des salariés.

- la mise en œuvre des conventions collectives.

- le recrutement, la gestion des ressources humaines (GRH).

- les entretiens professionnels obligatoires et procédures disciplinaires.

- la participation à la réponse à un appel d'offres.

- l'établissement de devis pour les prospects et clients.

- la gestion d'un portefeuille-client et d'un centre de profit.

- la relation avec les partenaires institutionnels (police nationale, gendarmerie nationale, service départemental d'incendie et de sécurité).

- la relation avec les services de l'Etat et avec les collectivités locales.

- la remontée d'informations et la rédaction de comptes rendus, rapports.

- la gestion des litiges.

- la gestion de la sous-traitance.

- la mission de référent sûreté.

 

Il peut occuper les emplois suivants dans le cadre d'une première insertion :

 

- chef de secteur, chef de site,
- chef de site nucléaire,
- chef d'équipe en télésurveillance ou en vidéo-protection,
- assistant d'exploitation, responsable d'exploitation,
- chargé d'affaires/chargé de clientèle,
- coordinateur de sites,
- superviseur (aéroportuaire),
- contrôleur de sites, contrôleur qualité,
- adjoint, régulateur, chef de service (dans le transport de fonds),
- chargé de sécurité (transport de fonds),
- chef d'équipe, chef de dispositif, chef de mission, manager opérationnel (protection rapprochée).

 

LES METIERS DE LA SECURITE

 

L’agent / l'agente de prévention et de sécurité (APS) a pour objectif de décourager les actes de malveillance (vols, actes d'incivilité, vandalisme, dégradations de monuments…), de sécuriser des espaces. Il peut être polyvalent ou spécialisé (sécurité incendie, télésurveillance...).

 

L’opérateur, opératrice de télésurveillance surveille les mouvements suspects et le bon fonctionnement d'installations techniques, par exemple. Ce professionnel exerce dans un centre de télésurveillance ou un centre de détection d'alarmes. 

 

L'agent cynophile de sécurité assure la surveillance accompagné de son chien. 

 

L'agent de sécurité incendie est chargé de la prévention incendie dans les immeubles recevant du public et les IGH (immeubles de grande hauteur). Il, elle effectue des inspections régulières et contrôle les systèmes d'alarmes et de prévention incendie (extincteurs, détecteurs de fumée, etc...). En cas de problème, l'APS est souvent le premier sur les lieux. Il, elle doit appliquer et faire respecter les règles et consignes en cas d'incendie, empêcher et sécuriser l'accès aux lieux, donner les premiers secours et faire appel aux secours.

 

L'agent de prévention des vols est chargé de prévenir les vols ou de contrôler les personnes qui ont commis des larcins ou des actes de malveillance dans les magasins, les grands magasins et les centres commerciaux. Il est posté à l'entrée du commerce, près des caisses ou derrière des écrans de contrôle. 

 

L'agent de prévention et de sécurité porte généralement une tenue de travail spécifique sauf quand il fait de la surveillance contre le vol à l'étalage de locaux commerciaux. 

 

Modalité de la formation :

 

Formation en présentiel et E-learning. 675 heures de formation par an. 

31 semaines de présence au CFA.

 

 

Délais d'accès de la formation : 

 

Session en septembre chaque année. Possibilité d'intégrer la formation jusqu'en décembre. 

 

 

Alternance :

 

3 jours en entreprise et 2 jours au CFA.

 

 

Tarifs de la formation : 

 

En contrat d'apprentissage le coût de la formation est pris en charge à 100% par les OPCO, la formation est gratuite pour l'apprenant et l'entreprise.

 

En contrat de professionnalisation, la formation est gratuite également pour l'apprenant.

 

Autres : nous consulter.

                                                                 

 

Les principales qualités :

 

Grand sens de l'observation. Une capacité à vous concentrer des heures durant. Une excellente forme physique. Une bonne maîtrise de soi-même et de vos émotions. Une grande réactivité.

 

Prérequis :

 

Avoir un bac pro métiers de la sécurité, un bac général ou technologique.  Avoir de 15 à 29 ans en contrat d’apprentissage. Pas de limite d’âge avec une RQTH et un contrat pro.

 

A savoir : avant de suivre la formation qui lui permettra d'exercer son métier, l'agent de prévention et de sécurité doit faire une demande de carte professionnelle auprès du préfet de sa région. Cette carte justifie son identité, sa profession et l'identité de la société.

 

Poursuite d’étude :

 

A l’issue du BTS MOS, poursuite d’étude en licence pro puis master (ex licence pro MANAGEMENT DES SERVICES AÉRIENS...).

 

Conditions de travail :

 

Le titulaire du BTS « Management opérationnel de la sécurité » est un acteur de la sécurité globale qui implique la sécurité privée et la sécurité publique. Dans ce cadre, il entretient et développe les liens avec les acteurs institutionnels.


Il prépare les éléments et participe aux réunions des différentes instances de sécurité auxquelles il est associé. Il participe à la constitution des dossiers et documents de sécurité du site ou de l'événement. Il prépare et facilite le contrôle des autorités compétentes (CNAPS, inspection du travail, CODAF, DGCCRF, service départemental de renseignement territorial, …).
Il intervient lors des incidents et des accidents (y compris les accidents du travail) qui se produisent sur le site ou au cours de l'événement dont il a la responsabilité, en relation avec les autres acteurs de la sûreté/sécurité.


Dans le cadre d'événements majeurs, il participe à la mise en œuvre de plans d'actions de crise mobilisant des partenaires publics. Il assure le suivi des dossiers correspondants. Il peut travailler de jour comme de nuit, parfois le week-end et les jours fériés, seul ou en équipe.

 

Insertion professionnelle :

 

Le titulaire du BTS « Management opérationnel de la sécurité » accède, en fonction de son expérience, de la taille de l'entreprise et des opportunités, à plusieurs niveaux de responsabilité. Par ailleurs, le titulaire du BTS « Management opérationnel de la sécurité » a la possibilité, après concours, d'intégrer la police nationale, la gendarmerie nationale ou un service départemental d'incendie et de secours (SDIS), ainsi que la police municipale ou l'administration pénitentiaire.

 

Programme de la formation :

 

Activités

Blocs de compétences

Pôle d'activités n° 1
PRÉPARATION ET MISE EN OEUVRE D'UNE
PRESTATION DE SÉCURITÉ

 

Mettre en œuvre la veille réglementaire et technologique Préparer une prestation de sécurité. Proposer une prestation dans le respect d'une démarche qualité, de traçabilité et de protection des données

Pôle d'activités n° 2
MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

Organiser le service
Gérer le personnel
Gérer les relations sociales.

 

 

Pôle d'activités n° 3
GESTION DE LA RELATION CLIENT

Préparer l'offre commerciale
Gérer la prestation
Suivre et pérenniser la relation client.

Pôle d'activités n° 4
PARTICIPATION À LA SÉCURITÉ GLOBALE

 

Prévenir les risques en relation avec les partenaires institutionnels
Gérer les incidents, accidents, événements et crises avec les partenaires institutionnels.

 

Module « Surveillance humaine et gardiennage »
- Maîtriser les bases du métier d'agent de sécurité
- Participer à la prévention du risque incendie
- Prévenir et réagir face au risque terroriste
- Participer à la sécurisation d'un rassemblement événementiel.

 

Module d'approfondissement sectoriel
- S'approprier les compétences liées au module en lien avec le domaine de la sécurité
- Mettre en œuvre les outils et méthodes correspondants
- Conduire une analyse pertinente.
- Communiquer efficacement.

 

Matières :

 

 

   HEURES SEMAINE

Culture générale et expression

3

Langue vivante

2

Culture économique, juridique et managériale

4

Préparation mise en œuvre d’une prestation de sécurité

Module

Management des ressources humaines

3

Gestion relation client

3

Participation à la sécurité globale

2

 

Modalités d'évaluation : EXAMEN PONCTUEL ET CCF

 

E1 Culture générale et expression ponctuelle écrite 4 heures

E2 Langue vivante CCF

E3 Culture économique et juridique ponctuelle écrite 4 heures

E4 Préparation mise en œuvre prestation sécurité  CCF

E5 Management des RH et gestion relation client CCF

E6 Participation à la sécurité globale ponctuelle écrite 4 heures

+ module EF2 et EF3 CCF + Langue vivante 2 (option).

 

Certification partielle, VAE : Pas de certification possible par un ou des blocs de compétences, La validation des acquis de l'expérience (V.A.E.) constitue une voie d'obtention.

 

 

Présence d'un référent handicap : Mme ANSEAUME

 

Référente mobilité internationale : Madame BRUN

Le CFA TRAJECTOIRE est inscrit dans un programme de mobilité européenne

 

 

Modalités d'inscription :

 

Sur le portail candidature du CFA

NetYParéo - CFA TRAJECTOIRE - Portail de candidature (ymag.cloud)

 

2 SITES DE FORMATION POUR LE BTS MANAGEMENT OPERATIONNEL DE LA SECURITE

A-LYCEE NADAR DRAVEIL 

B-LYCEE BLERIOT TRAPPES

 

Lieu de formation A : BTS MANAGEMENT OPERATIONNEL DE LA SECURITE

 

UFA LYCEE NADAR

43 BIS RUE CHARLES MORY

91210 DRAVEIL

 

Moyens et méthodes mobilisés :

 

• 1 CDI

• 1 self

• 30 salles de cours.

• 6 salles informatique.

• 2 PC sécurité

 

Groupes de 24. Mise en situation sur plateaux techniques professionnels

 

Pédagogie de l'alternance: la pédagogie de l'alternance organise les interactions entre les savoirs théoriques et les situations professionnelles rencontrées par les apprentis en entreprise, afin de favoriser la construction des compétences professionnelles constituées de savoirs, savoir faire, savoir être et de garantir le transfert des compétences.

 

L’accès au CFA Lycée Nadar à Draveil

UFA TRAJECTOIRE LYCEE NADAR MME SCHLEMER
42 RUE CHARLES MORY
91210 DRAVEIL
Téléphone : 0169403810 0169403810
Fax :
Adresse email :

Lieu de formation  B :  BTS MANAGEMENT OPERATIONNEL EN SECURITE

 

UFA LYCEE BLERIOT

RUE LEO LAGRANGE

78192 TRAPPES

 

Moyens et méthodes mobilisés :

 

• 1 CDI

• 1 self

• 22 salles de cours.

• 4 salles informatique.

• 1 PC sécurité

 

Groupes de 15. Mise en situation sur plateaux techniques professionnels

 

Pédagogie de l'alternance: la pédagogie de l'alternance organise les interactions entre les savoirs théoriques et les situations professionnelles rencontrées par les apprentis en entreprise, afin de favoriser la construction des compétences professionnelles constituées de savoirs, savoir faire, savoir être et de garantir le transfert des compétences.

 

L’accès au CFA Lycée BLERIOT, TRAPPES

UFA TRAJECTOIRE LYCEE BLERIOT
Rue LEO LAGRANGE
78192 TRAPPES
Téléphone : 01 30 96 12 35 01 30 96 12 35
Fax :
Adresse email :

BTS MANAGEMENT COMMERCIAL OPERATIONNEL                                                           NIVEAU 5

Diplôme 32031213T RNCP : 34031

Durée de la formation : 2 ANS

Taux de réussite 2020 : NOUVEAU DIPLOME

Taux d'insertion : 79 %.       

Taux de rupture : 18 %.

Taux de satisfaction : En cours

Formation de 675 heures par an.

MISE A JOUR 03/2021

Objectifs :

 

Le titulaire du brevet de technicien supérieur Management commercial opérationnel (MCO) a pour perspective de prendre la responsabilité opérationnelle de tout ou partie d’une unité commerciale. Une unité commerciale est un lieu physique et/ou virtuel permettant à un client potentiel d’accéder à une offre de produits ou de services. Le titulaire du BTS MCO prend en charge la relation client dans sa globalité ainsi que l’animation et la dynamisation de l’offre. Il assure également la gestion opérationnelle de l’unité commerciale ainsi que le management de son équipe commerciale. Cette polyvalence fonctionnelle s’inscrit dans un contexte d’activités commerciales digitalisées visant à mettre en oeuvre la politique commerciale du réseau et/ou de l’unité commerciale. 

 

L'activité du titulaire du BTS MCO s'exerce auprès de la clientèle actuelle et potentielle de l'entreprise. Elle varie en fonction des structures, des missions et des statuts de l'organisation qui l'emploie. Le titulaire du BTS MCO maîtrise les techniques essentielles de management opérationnel, de gestion et d'animation commerciale. Il utilise ses compétences en communication dans son activité courante. Il met en œuvre en permanence les applications et technologies digitales ainsi que les outils de traitement de l'information. Ses activités professionnelles exigent le respect de la législation, des règles d'éthique et de déontologie. Elles s'inscrivent également dans un souci constant de lutte contre toutes les discriminations professionnelles, de préservation de l'environnement et de contribution au développement durable.

 

LES METIERS DU COMMERCE

 

Modalité de la formation :

 

Formation en présentiel et E-learning. 675 heures de formation par an. 

18 semaines de présence au CFA.

 

 

Délais d'accès de la formation : 

 

Session en septembre chaque année. Possibilité d'intégrer la formation jusqu'en décembre. 

 

Alternance :

 

1 semaine en entreprise et 2 semaines au CFA.

 

 

Tarifs de la formation : 

 

En contrat d'apprentissage le coût de la formation est pris en charge à 100% par les OPCO, la formation est gratuite pour l'apprenant et l'entreprise.

 

En contrat de professionnalisation, la formation est gratuite également pour l'apprenant.

 

Autres : nous consulter.

                                                                 

 

Les principales qualités :

 

Disposer de compétences relationnelles propres aux métiers des services et de la relation client.

Disposer d'une appétence pour le conseil client, la mise en avant  des produits, l'animation d'une équipe, la valorisation d'un lieu de vente.

Avoir la capacité d'évoluer dans des environnements numériques et digitalisés.

S'intéresser au management des entreprises, à leur stratégie marketing et commerciale, ainsi qu'à leur environnement économique et juridique.

Disposer de compétences pour collaborer et travailler en équipe dans le cadre d'une démarche de projet.

Disposer de capacités d'organisation et d'autonomie.

Être capable d'adopter des comportements et des codes professionnels.

 

Prérequis :

 

Avoir un bac pro métiers du commerce et vente, un bac général ou technologique.  Avoir de 15 à 29 ans en contrat d’apprentissage. Pas de limite d’âge avec une RQTH et un contrat pro.

 

Poursuite d’étude :

 

Le BTS a pour objectif l'insertion professionnelle mais avec un très bon dossier ou une mention à l'examen, une poursuite d'études est envisageable en licence professionnelle du domaine commercial, en licence LMD (L3 en économie-gestion ou en sciences de gestion), en école supérieure de commerce ou de gestion ou en école spécialisée (écoles du réseau EGC, formations Négoventis etc.) par le biais des admissions parallèles.

 

Conditions de travail :

 

Le métier de vendeur peut s’exercer dans tous types de commerces (alimentation, beauté, bricolage, loisirs, mode, multimédia, etc.) et de structure (boutique de quartier, chaîne de magasins, hypermarché). Le plus souvent debout, le vendeur peut travailler dans une ambiance sonore et lumineuse parfois difficile. Dans les petits commerces, il dispose de peu d'autonomie et travaille quasiment en permanence avec son patron.

 

Insertion professionnelle :

 

Le titulaire du BTS MCO accède à plusieurs niveaux de responsabilité, en fonction de son expérience, de la taille de l’organisation qui l’emploie et des opportunités professionnelles qui s’offrent à lui. Il peut être amené à créer ou reprendre une unité commerciale en qualité d’entrepreneur. Les emplois concernés après un BTS MCO : Conseiller de vente et de services, vendeur/conseil, vendeur/conseiller e-commerce, chargé de clientèle, chargé du service client, marchandiseur, manageur adjoint, second de rayon. Chef des ventes, chef de rayon, responsable e-commerce, responsable de drive. Il exerce ses activités essentiellement dans : Des entreprises de distribution des secteurs alimentaires ou spécialisés. Des unités commerciales d’entreprises de production. Des entreprises de commerce électronique. Des entreprises de prestation de services. Ces organisations s’adressent aussi bien à une clientèle de particuliers que de professionnels.

 

Programme de la formation :

 

Développement de la relation client et vente conseil

Collecte, analyse et exploitation de l’information commerciale. Vente conseil. Suivi de la relation client. Suivi de la qualité de services. Fidélisation de la clientèle. Développement de clientèle.

Animation et dynamisation de l’offre commerciale

Elaboration et adaptation continue de l’offre de produits et de services. Agencement de l’espace commercial. Maintien d’un espace commercial. Attractif et fonctionnel. Mise en valeur de l’offre de produits et de services. Organisation de promotions et d’animations commerciales. Conception et mise en place de la communication au sein de l’unité commerciale. Conception et mise en oeuvre de la communication commerciale externe.

Gestion opérationnelle

Fixation des objectifs commerciaux. Gestion des approvisionnements et suivi des achats. Gestion des stocks. Suivi des règlements. Elaboration des budgets. Gestion des risques liés à l’activité commerciale.

Management de l’équipe commerciale

Evaluation des besoins en personnel. Répartition des tâches. Réalisation de plannings.  Organisation du travail. Recrutement et intégration. Animation et valorisation de l’équipe Evaluation des performances individuelles et collectives .

 

 

Matières :

 

MATIERES

1ERE ANNEE

 HEURES

2EME ANNEE

HEURES

Culture générale et expression

2

2

Langue vivante étrangère

3

3

Culture économique, juridique et managériale

4

4

Développement de la relation client et vente conseil

6

5

Animation et dynamisation de l’offre commerciale

5

6

Gestion opérationnelle

4

4

Management de l’équipe commerciale

4

4

Entrepreneuriat

2

2

Langue vivante étrangère 2

2

2

 

Modalités d'évaluation : EXAMEN PONCTUEL ET CCF

 

E1 Culture générale et expression Ponctuelle écrite 4h

E2 Communication en langue vivante étrangère  

E21 Compréhension de l'écrit et expression Ponctuelle écrite 2 h

E22 Compréhension de l'oral CCF

E3 Culture économique, juridique et managériale Ponctuelle écrite 4h

E4 Développement de la relation client et vente conseil et Animation, dynamisation de l'offre commerciale U4 6

E41 Développement de la relation client et vente conseil CCF

E42 Animation, dynamisation de l'offre commerciale CCF CCF

E5 Gestion opérationnelle Ponctuelle écrite 3h

E6 Management de l'équipe commerciale U6 3 CCF

EF1 Communication en Langue vivante Ponctuelle Orale  

EF2 Parcours de professionnalisation à l'étranger Ponctuelle Orale

EF3 Entrepreneuriat Ponctuelle Orale 20 mn

 

Certification partielle, VAE : Pas de certification possible par un ou des blocs de compétences, La validation des acquis de l'expérience (V.A.E.) constitue une voie d'obtention.

 

 

Présence d'un référent handicap : Mme ANSEAUME

 

Référente mobilité internationale : Madame BRUN

Le CFA TRAJECTOIRE est inscrit dans un programme de mobilité européenne

 

 

Modalités d'inscription :

 

Sur le portail candidature du CFA

NetYParéo - CFA TRAJECTOIRE - Portail de candidature (ymag.cloud)

 

Lieu de formation  : BTS MANAGEMENT COMMERCIALE OPERATIONNEL

 

UFA LYCEE JEAN PERRIN

1 RUE LUCIEN SAMPAIX

78210 SAINT CYR

 

Moyens et méthodes mobilisés :

 

• 1 CDI

• 1 self

• 35 salles de cours.

• 8 salles informatique.

• 1 magasin de vente

 

Groupes de 24. Mise en situation sur plateaux techniques professionnels

 

Pédagogie de l'alternance: la pédagogie de l'alternance organise les interactions entre les savoirs théoriques et les situations professionnelles rencontrées par les apprentis en entreprise, afin de favoriser la construction des compétences professionnelles constituées de savoirs, savoir faire, savoir être et de garantir le transfert des compétences.

 

L’accès au CFA Lycée JEAN PERRIN, SAINT CYR

Contact pour une formation en BTS MCO, Saint Cyr 

UFA TRAJECTOIRE LYCEE JEAN PERRIN
RUE Lucien Sampaix 1
78280 Saint Cyr l'Ecole
Téléphone : 01 30 96 12 35 01 30 96 12 35
Fax :
Adresse email :

TITRE PRO RESPONSABLE D'UNITE                                                                                     DE RESTAURATION COLLECTIVE                                                                                        NIVEAU 5

Diplôme  26X33401  RNCP : 4264

Durée de la formation : 1 AN

Taux de réussite 2020 : NOUVEAU DIPLOME

Taux d'insertion : 92 %.       

Taux de rupture :  10 %.

Taux de satisfaction : En cours

Formation de 600 heures par an.

MISE A JOUR 03/2021

Objectifs :

 

Le responsable d’unité de restauration collective organise la mise en œuvre des prestations, contrôle leur réalisation, encadre le personnel et gère le budget de la structure dont il a la responsabilité. Il assure sa fonction dans le souci constant de la qualité des prestations et du bien-être du consommateur. Le responsable d’unité de restauration collective garantit la sécurité sanitaire des aliments par l’application rigoureuse de la législation en matière d’hygiène. Il veille à ce que la production et la distribution des repas s’effectuent conformément aux règles de sécurité au travail. Il met en œuvre des plans alimentaires adaptés à la population cible de consommateurs dans le respect de la réglementation relative à l’alimentation et à la nutrition et des objectifs budgétaires. Il délègue l’élaboration du plan des menus aux responsables de la cuisine et en contrôle la conformité. Il conçoit les organisations de travail et définit les personnels et les matériels nécessaires à la réalisation des prestations. Il met en œuvre une démarche commerciale et une stratégie marketing afin de promouvoir et de développer l’activité de la structure. Le responsable d’unité de restauration collective assure des tâches de gestion administrative du personnel et gère le planning annuel de la structure. En collaboration avec le service des ressources humaines, il participe au recrutement et conduit les entretiens avec ses collaborateurs. Il les accompagne dans leur évolution de carrière et contribue à l’établissement du plan de formation du personnel. Il peut intervenir dans la gestion des situations conflictuelles dans les limites de sa délégation. Il exerce son activité sous la responsabilité de sa hiérarchie. Il est autonome dans le cadre de sa délégation. Le responsable d’unité de restauration collective gère les encaissements, établit la facturation, contrôle les stocks et les coûts, en collaboration avec les services associés. Il élabore le compte d’exploitation. Il analyse les coûts et le chiffre d’affaires, ajuste les prévisions, rectifie le budget en cours et prévoit le budget de l’exercice à venir. Il établit des devis pour des prestations annexes dans le cadre du développement commercial de la structure. Il rend compte de la gestion de l’activité à sa hiérarchie. Il peut représenter la structure auprès des fournisseurs et des clients lors de négociations. L’emploi s’exerce dans des établissements de restauration collective publics ou privés, à caractère social, autogérés ou concédés à une société de service. Il s’exerce dans les différents segments du marché (entreprise, scolaire, santé, médico-social, loisirs, pénitentiaire) selon un mode d’organisation traditionnel ou industriel, en liaison directe, différée ou mixte. Le responsable d’unité de restauration collective est en relation avec sa hiérarchie, les services associés et les équipes dont il a la responsabilité. Il communique également avec les fournisseurs, les clients, les prospects, les consommateurs et des représentants des pouvoirs publics. L’emploi s’exerce de façon sédentaire en interne, les déplacements à l’extérieur sont limités mais peuvent avoir lieu dans le cadre d’une démarche commerciale ou lors de la supervision de restaurants satellites, ou d’une activité multi-sites. Le travail s’effectue principalement dans un bureau, mais également au contact des équipes, des clients et des consommateurs. Le responsable d’unité de restauration collective utilise fréquemment un poste informatique, des logiciels spécifiques à la gestion en restauration collective et des moyens de communication numériques. Il s’adapte à la diversité des entreprises, des clients et des consommateurs et des flux d’activité

 

LES METIERS DU MANAGEMENT EN RESTAURATION COLLECTIVE

 

GERANT/CHEF GERANT EN RESTAURATION COLLECTIVE

 

Le gérant ou chef gérant en restauration collective est l'homologue du directeur de restaurant en restauration traditionnelle. Son métier étant toutefois différent car il n'est pas question de gastronomie et qu'il s'agit de produire des repas en grand nombre, tout en respectant un cahier des charges précis fixé par la direction du groupe de restauration collective dont il dépend. L'une des principales difficultés est de concilier l'impératif de quantité avec celui de qualité et de rentabilité, avec souvent un budget serré par personne et par repas. Il doit gérer les commandes et stocks de marchandises en commandant le plus souvent les matières premières auprès d'une centrale d'achat commune à l'ensemble des restaurants collectifs du groupe de restauration qui l'emploie. Il élabore les menus dans le strict respect du cahier des charges et de ses objectifs de rentabilité fixés par la direction. Il dirige l'équipe de cuisine du restaurant (chef de production, cuisiniers, commis, plongeurs) : organisation du travail, planification des horaires, gestion des embauches parfois en étroite collaboration avec le DRH du groupe de restauration. Il veille au respect des règles d'hygiène et de sécurité et à la conformité des équipements de cuisine aux normes de sécurité. Le chef gérant cumule les fonctions de gérant et de chef de production, en s'occupant et en dirigeant la cuisine. Là où le gérant n'interviendra pas dans les cuisines. Ses qualités principales : Excellent gestionnaire, organisé et méthodique, bon Manager.

 

CHEF DE PRODUCTION EN RESTAURATION COLLECTIVE

Le chef de production en restauration collective est « l'homologue » du chef de cuisine en restauration traditionnelle, son métier étant toutefois différent car il s'agit de produire des repas en grand nombre, et non de faire de la gastronomie ! Il faut concilier l'impératif de quantité avec un niveau de qualité important pour que les clients soient satisfaits, et gérer une contrainte forte de coût, car le prix du repas fixé par l'établissement doit être raisonnable. Le Chef de production fait une cuisine basée sur la production de plats standardisés, en utilisant judicieusement des approvisionnements qu'il aura au préalable choisis et contrôlés, ceci en respectant parfaitement les normes et les règles d'hygiène en vigueur en restauration collective. Le chef de production est assisté dans cette tâche par des cuisiniers et des commis, dont il manage le travail. Ses qualités principales : Bon gestionnaire, organisé et méthodique, excellent cuisinier, connaissances parfaites des normes et des règles d'hygiènes de la cuisine collective.

 

CHEF D’EQUIPE EN RESTAURATION COLLECTIVE

 

Dans un établissement de restauration rapide, le chef d'équipe coordonne le travail de plusieurs employés, également appelés des équipiers. Il a été lui-même équipier et connaît parfaitement le fonctionnement de l'établissement, de la cuisine avec ses modes de préparation des plats et d'assemblage des produits, au service en salle et à l'encaissement des règlements des clients. Le chef d'équipe participe activement au service, manage son équipe et joue également un rôle d'intermédiaire entre la direction (le directeur de l'établissement et les managers) et les équipiers.

 

Modalité de la formation :

 

Formation en présentiel et E-learning. 600 heures de formation par an. 

17 semaines de présence au CFA.

 

 

Délais d'accès de la formation : 

 

Session en septembre chaque année. Possibilité d'intégrer la formation jusqu'en octobre. 

 

Alternance :

 

3 semaines en entreprise et 1 semaine au CFA.

 

 

Tarifs de la formation : 

 

En contrat d'apprentissage le coût de la formation est pris en charge à 100% par les OPCO, la formation est gratuite pour l'apprenant et l'entreprise.

 

En contrat de professionnalisation, la formation est gratuite également pour l'apprenant.

 

Autres : nous consulter.

                                                                 

 

Les principales qualités :

 

Maîtriser toutes les techniques et les savoir-faire d’un cuisinier.

Etre organisé et méthodique.

Excellent gestionnaire.

Savoir manager une équipe.

Sélectionner les fournisseurs, sous-traitants.

 

Prérequis :

 

Etre titulaire d’un bac général, bac pro cuisine ou CSR ou bac technologique STHR au minimum. Avoir de 15 à 29 ans en contrat d'apprentissage. Pas de limite d’âge si RQTH ou contrat pro. Maitrise de l'Anglais.

 

Poursuite d’étude :

Licence pro ou titre pro de niveau 6.

 

Conditions de travail :

Le travail s'effectue principalement dans un bureau, mais également au contact des équipes et des clients. Le gérant (la gérante) en restauration collective attache une importance particulière à la qualité des prestations et au bien-être de la clientèle. Il (elle) utilise fréquemment un poste informatique et des logiciels spécifiques à la gestion en restauration collective.

 

Insertion professionnelle :

 

L'emploi s'exerce dans des établissements de restauration collective publics ou privés à caractère social appartenant aux différents segments du marché (entreprise, scolaire, santé, loisirs…) ayant un mode d'organisation de type traditionnel ou industriel. Il peut s'exercer au sein d'établissements autogérés ou de sociétés de restauration collective.
 

Programme de la formation :

 

Prévoir la mise en œuvre des prestations en restauration collective et contrôler leur réalisation

 

 

 

 

 

 

Maîtriser l’hygiène et la sécurité sanitaire des aliments. Mettre en œuvre le plan alimentaire. Prévoir les personnels et les moyens matériels nécessaires à la réalisation des prestations. Contrôler la réalisation des prestations et développer l’activité commerciale.

 

 

 

 

 

La sécurité alimentaire des consommateurs. Les obligations réglementaires en matière d'hygiène en restauration collective. La mise en place du système HACCP. La conception du plan alimentaire. Les besoins en produits et denrées nécessaires à la réalisation des prestations. Les besoins en matériel en fonction de la structure et de l'activité. La rédaction de cahiers des charges. L’organisation rationnelle de l'activité du personnel en fonction de la structure et de l'activité. La réglementation relative au temps de travail. La mise en place des mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le contrôle de la réalisation des prestations. Le développement de l'activité commerciale.

Manager le personnel en restauration collective.

 

 

 

 

 

Assurer la gestion administrative et opérationnelle du personnel. Encadrer et accompagner le personnel de la structure.

 

 

 

 

 

La gestion administrative et opérationnelle du personnel. La réglementation sociale Les principes relatifs à l'analyse des risques professionnels en cuisine. La gestion des plannings. L’élaboration des plannings et le contrôle des états de présence en vue de l'élaboration des paies. Le recrutement. La communication dans et hors un cadre hiérarchique. Les techniques d'animation d'équipe et de communication. La régulation des conflits. Le management d’une équipe. 

Gérer et contrôler le budget en restauration collective

 

Elaborer et analyser le compte d’exploitation de la structure. Analyser les coûts d’exploitation et prévoir le budget de la structure.

L’élaboration et l’analyse du compte d'exploitation de la structure. Les principes de base de la gestion analytique. Le calcul des recettes, des coûts variables et des coûts fixes. L’élaboration du budget prévisionnel de la structure.

 

 

Matières :

 

MATIERES

HEURES

GESTION FINANCIERE

6

ANGLAIS

3

MANAGEMENT RH

 

LV2

2

SCIENCES APPLIQUEES EN  RESTAURATION

2

INGENIERIE EN HOTELLERIE RESTAURATION

2

INFORMATIQUE ET GESTION PROJET

3

SCIENCES ET TECHNOLOGIES CULINAIRES TP

10

MARKETING

2

 

 

Modalités d'évaluation : EXAMEN PONCTUEL

 

L’ensemble de ces modules (3 au total) permet d’accéder au titre professionnel de niveau 5 (BTS/DUT) de responsable d'unité de restauration collective.

 

Bloc de compétences 1- Prévoir la mise en œuvre des prestations en restauration et contrôler leur réalisation
Bloc de compétences 2 - Manager le personnel
Bloc de compétences 3 - Gérer et contrôler le budget en restauration collective. 

 

 

Certification partielle, VAE : Certification possible par un ou des blocs de compétences, La validation des acquis de l'expérience (V.A.E.) constitue une voie d'obtention.

 

Présence d'un référent handicap : Mme ANSEAUME

 

Référente mobilité internationale : Madame BRUN

Le CFA TRAJECTOIRE est inscrit dans un programme de mobilité européenne

 

Modalités d'inscription :

 

Sur le portail candidature du CFA

NetYParéo - CFA TRAJECTOIRE - Portail de candidature (ymag.cloud)

 

Lieu de formation  : TITRE PRO 

 

ECOLE HOTELIERE SAINT QUENTIN EN YVELINES

Place Francois RABELAIS 78042 GUYANCOURT

 

Moyens et méthodes mobilisés :

 

 

• 1 CDI, 1 internat 180 places.

• 1 Self de 200 places.

• 36 salles de cours.

• 10 salles informatique.

• 2 restaurants d’application.

• 12 cuisines pédagogiques.

• 3 laboratoires de Pâtisserie.

• 1 laboratoire de Boulangerie

• 1 laboratoire de Chocolaterie et de traiteur.

 

Groupe de 12. Mise en situation sur plateaux techniques professionnels

 

Pédagogie de l'alternance: la pédagogie de l'alternance organise les interactions entre les savoirs théoriques et les situations professionnelles rencontrées par les apprentis en entreprise, afin de favoriser la construction des compétences professionnelles constituées de savoirs, savoir faire, savoir être et de garantir le transfert des compétences.

 

Plan d'accès à l'ECOLE HOTELIERE DE SAINT QUENTIN (Guyancourt) 78

CFA TRAJECTOIRE
PLACE FRANCOIS RABELAIS
78280 Guyancourt
Téléphone : +33 130 961254 +33 130 961254
Portable : 0637697557
Fax :
Adresse email :
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Norbert Salomon